Le navigateur Camino passe en version 2.0

le 19/11/2009 à 18:26
Le navigateur Camino passe en version 2.0
Le navigateur Internet Camino, ciblant les utilisateurs de Mac OS X, passe en version 2.0. Rappelons que Camino est développé par un groupe de volontaires de la fondation Mozilla. A la différence de Firefox, Camino vise une meilleure intégration au sein du système. Le logiciel est ainsi basé sur le kit de programmation Cocoa d'Apple et l'interface de programmation d'Aqua. Puisque Camino est entièrement natif, cela permet par exemple de communiquer avec les applications locales telles que le carnet d'adresses, le gestionnaire de mots de passe Keychain, ou le protocole Bonjour simplifiant la gestion du réseau. Bien entendu il reprend le moteur de rendu Gecko de Firefox en version 1.9.0.

Au sein de la version 2.0, il est désormais possible de réorganiser les onglets ouverts par glisser-déposer ou de visualiser l'ensemble de ces derniers grâce à la fonctionnalité Tab Overview. La navigation au clavier est complètement prise en charge, notamment pour la touche Tab. Outre une fonction de zoom pour l'ensemble des éléments d'une page web, l'internaute y observera l'intégration du système de notification Growl, par exemple à la fin d'un téléchargement. Le logiciel dispose également d'un dispositif permettant de filtrer l'affichage des animations Flash. Notons enfin que le navigateur utilise l'interface de programmation Google Safe Browsing afin de prévenir les utilisateurs contre les sites web potentiellement dangereux. Pour de plus amples informations rendez-vous ici.

A lire également

Semaine de mises à jour pour la fondation Mozilla, qui publie coup sur coup deux nouvelles versions de Firefox, les 3.0.5 et 2.0.0.19, ayant essentiellement pour raison d'être la correction de failles de sécurité. Signalons par ailleurs l'arrivée d'une nouvelle version du navigateur open source Mac Camino, la 1.6.6.

Mozilla l'avait déjà annoncé, mais le confirme aujourd'hui : Firefox 2.0.0.19 constituera la dernière mise à jour de la version 2 du navigateur, dont les adeptes sont instamment invités à télécharger la version 3. Notons que cette version, qui vient corriger quelques failles de sécurité (voir liste), voit son module anti-phishing désactivé, du fait d'une mise à jour du service dispensé par Google.

Firefox 3.0.5 corrige également plusieurs problèmes de sécurité, mais aussi de stabilité, annonce Mozilla, qui explique en outre que l'accord de licence pour l'utilisateur final a été remplacé par une nouvelle barre d'information "À propos de vos droits" lors de l'installation initiale. Différents problèmes d'accessibilité ont par ailleurs été résolus. Camino 1.6.6 profite quant à lui d'une mise à jour du moteur de rendu Gecko, qui passe en version 1.8.1.19, et voit ses fonctionnalités de blocage de publicités ou de contenus Flash améliorées.
Alors que le navigateur a récemment fêté ses 15 ans, une première version bêta d'Opera 10 est publiée pour Windows, Linux et Mac OS X. La version 10.0 du navigateur apporte comme principale innovation la technologie de compression Opera Turbo, censée accélérer le chargement des pages, notamment sur les connexions à faible bande passante, telle une connexion Wi-Fi chargée (Opera mentionne l'exemple d'un cyber café). Le moteur de rendu Presto passe quant à lui en version 2.2, censée accélérer le chargement de sites tels que Facebook ou Gmail. Du côté des standards du web, le moteur passe l'Acid Test 3 à 100% et propose une compatibilité avec des standards récents tels que les web fonts, une spécification des CSS 3.0 permettant de charger, avec la page, n'importe quelle police de caractères.

La version 10 d'Opera propose également quelques améliorations au niveau de l'interface, visibles dans cette beta 1. Ainsi, sous la houlette du designer Jon Hicks, un des principaux contributeurs de Camino, le navigateur adopte un look plus sobre à la Safari. Même si d'autres changments devraient intervenir d'ici la version finale, la beta 1 propose déjà une innovation originale : la barre d'onglets peut être agrandie en hauteur pour révéler des aperçus des pages web sous les onglets. La fonctionnalité Speed Dial, qui permet d'afficher une mosaïque de ses sites préférés à l'ouverture d'un nouvel onglet propose quant à elle plusieurs options de personnalisation : le nombre des raccourcis peut désormais être ajusté et un fond d'écran peut être ajouté pour "customiser" la page. On notera enfin la présence d'un correcteur orthographique intégré, la possibilité de redimensionner le champ de recherche ou l'intégration d'Opera avec des services web : vous pouvez ainsi définir un webmail comme client par défaut, ou s'abonner à des flux RSS directement dans un lecteur en ligne tel que Google Reader, la gestion du texte enrichi dans le client mail ou encore la mise à jour automatique du navigateur.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours