Une Release Candidate disponible pour Ubuntu 9.04

le 16/04/2009 à 22:13
Une Release Candidate disponible pour Ubuntu 9.04
Aujourd'hui, Canonical dévoile une version pré-finale du système Linux Ubuntu 9.04 aussi connu sous le nom de Jaunty Jackalope.

Rappelons qu'avec cette nouvelle mouture, Mark Shuttleworth, président de Canonical, souhaitait optimiser le démarrage du système . " Le Jackalope est réputé pour être tellement rapide qu'il est impossible de le capturer", expliquait M. Shuttleworth dans un email envoyé à la communauté, " voyons si nous pouvons accélérer le démarrage ou la reprise du système d'Ubuntu afin qu'on ne les remarque même plus". Jaunty Jacklope devrait également réduire les frontières entre les applications locales et les services web.

Ubuntu 9.04 embarque la version 2.26 de l'environnement graphique GNOME qui offre un utilitaire de gravure et une meilleure prise en charge du multi-écran. En version 1.6, le serveur X.Org rajoute davantage de compatibilité avec certaines cartes graphiques, notamment via le développement de plugins gratuits, autrefois payants. D'ailleurs beaucoup de problèmes de compatibilité ont été résolus avec la mise à jour du kernel de Linux (2.6.28) sur lequel se base le nouveau système. Pour une liste complète des nouveautés rendez-vous ici.

La première alpha de Jaunty Jackalope fut disponible le 24 novembre 2008. Par la suite une première bêta sortie le 21 mars dernier. La version finale du système sera disponible le 23 avril prochain. Les plus impatients peuvent d'ores et déjà télécharger la Release Candidate ici.

A lire également

Après la Release Candidate de Jaunty Jackalope dévoilée vendredi dernier, la société Canonical LTD vient de mettre à disposition en téléchargement la version finale d'Ubuntu 9.04.

Comme à chaque nouvelle mouture, Mark Shuttleworth a défini les grandes lignes de développement dans un email envoyé à la communauté des développeurs. Au coeur du projet, c'est le temps de démarrage qui a été optimisé. Ubuntu devrait également s'ouvrir à Internet. La prochaine mouture embarquera d'ailleurs l'API d'Amazon EC2, une platefome utilisée pour programmation sur nuages de serveurs. Aussi, Canonical préparerait une série de services web à destination de l'ensemble de ses utilisateurs.

Ubuntu 9.04 se base sur la version 2.6.28 du noyau Linux, lequel corrige plusieurs problèmes de compatibilité. Le système embarque la version 2.26 de l'environnement graphique GNOME qui offre un utilitaire de gravure et une meilleure prise en charge du multi-écran. En version 1.6, le serveur X.Org rajoute davantage de compatibilité avec certaines cartes graphiques, notamment via le développement de plugins gratuits, autrefois payants. En revanche, plusieurs utilisateurs notent quelques soucis avec le chipset Intel GM965. Toutes les variantes d'Ubuntu bénéficient de cette mise à jour à savoir Kubuntu, Xubuntu ou encore Edubuntu mais aussi Ubuntu Netbook Remix qui dispose désormais de pilotes adéquats directement intégrés au système.

A l'occasion de la sortie de Jaunty Jackalope, Clubic en profité pour poser quelques questions à Gerry Carr, directeur du département marketing de Canonical.

Avez-vous une idée du nombre de personnes utilisant Ubuntu ou l'une de ses variantes ?

Gerry Carr : Il est difficile de répondre précisément à cette question. Nous estimons avoir plus de 10 millions d'utilisateurs. Notre communauté augmente de manière constante. La vaste majorité des utilisateurs est sur Ubuntu plutôt que Kubuntu et Xubuntu. Aussi par exemple beaucoup d'entreprises sont équipées de pare-feu, il nous est donc plus difficile de déterminer le système d'exploitation qu'elles utilisent.

Vous publiez une nouvelle version tous les six mois, de quelle manière la feuille de route est-elle gérée ?

GC : Oui nous publions une nouvelle mouture tous les six mois. Puis, tous les deux ans une version plus stable est définie. Cette dernière sera supportée pendant cinq ans (NDLR: 5 ans sur serveurs, 3 ans pour les particuliers). La prochaine version LTS sortira en 2010. Notre rôle est d'implémenter du code écrit par d'autres personnes. Nous déterminons ce qui peut-être intégré au sein du système en fonction de la demande des utilisateurs et de l'état de production du code. Quelque part, ce cycle de six mois est stimulant pour tout le monde.

En janvier, Mark Shuttleworth avait déclaré que Windows 7 était un bon OS. Dans la mesure où Microsoft a corrigé plusieurs problèmes posés par Vista, Windows 7 fait-il figure d'un concurrent plus sérieux à vos yeux ?

GC : Il est clair que Windows 7 sera bien mieux que XP et Vista. Il s'agit d'une version stable qui corrige beaucoup de problèmes. Mais au final cela ne rendra pas Windows plus cool et ne changera pas notre stratégie fondamentale.

En septembre 2008, Mark Shuttleworth évoquait l'intégration de "weblications", Pourriez-vous nous en parler ?

GC : Il y a en fait deux choses. D'une part nous allons intégrer la plateforme d'Amazon EC2 utilisée pour le cloud computing en entreprise. De plus nous en sommes actuellement en train de tester une série d'applications web pour les utilisateurs d'Ubuntu, lesquels communiqueront avec les applications locales.

Je vous remercie

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours