Linux : Fedora 8 dispo au téléchargement

le 08/11/2007 à 21:42
Linux : Fedora 8 dispo au téléchargement
Quatre ans après la sortie de Fedora 1, le 6 novembre 2003, le Fedora Project annonce la sortie de la huitième version de sa distribution Linux, nom de code Werewolf (loup-garou). Parmi les nouveautés, on citera notamment l'intégration de PulseAudio, un composant permettant de définir le volume sonore de chaque application indépendamment des autres ou de transférer des flux audio d'une machine à l'autre du réseau. Traditionellement opposée à l'implémentation de codecs propriétaires au sein de Fedora, l'équipe en charge du projet a toutefois décidé de proposer CodecBuddy, également connu comme Codeina, un composant destiné à simplifier la lecture de fichiers utilisant des formats qui ne sont pas gérés nativement, notamment en facilitant l'installation des codecs non intégrés par défaut.

On mentionnera également, dans le désordre et de façon non exhaustive, de nouveaux outils de configuration ou de gestion de la sécurité, du réseau ou des imprimantes. Comme à chaque nouvelle version, un thème graphique spécifique est proposé. PolicyKIT est un nouvel utilitaire de gestion des privilèges pour les parcs informatiques, tandis que la gestion de la virtualisation se voit améliorée avec l'intégration de nouvelles bibliothèques dédiées à la sécurité. Le résumé des nouveautés de Fedora 8 ainsi que les liens de téléchargement sont accessibles sur le site du Fedora Project.

A lire également

Conformément à son calendrier, l'équipe en charge du développement de Fedora 10 annonce aujourd'hui la mise à disposition de la version finale de sa distribution Linux, qui est donc dès à présent proposée au téléchargement. Cette nouvelle mouture, la dixième en cinq ans, profite de nombreuses mises à jour et nouveautés. Du côté des utilitaires et composants système, on notera le passage au noyau Linux 2.6.27.4 ainsi qu'àKDE 4.1.2 ou Gnome 2.24.1 et Xorg Server 1.5.2.

Fedora 10 offrirait un démarrage accéléré, et voit le gestionnaire de démarrage graphique rhgb (Red Hat Graphical Booter) remplacé par Plymouth, l'une de ses alternatives conçues par les contributeurs de Fedora. Un nouveau gestionnaire de connexion, sobrement baptisé NetworkManager, permet par ailleurs de partager simplement une connexion Internet (filaire, WiFi et même 3G) par le biais d'un réseau WiFi ad-hoc, fait son apparition. Outre une compatibilité matérielle accrue, Fedora 10 offre en outre la prise en charge de la version 4.6 du gestionnaire de paquets RPM, hérité de la distribution Red Hat - dont Fedora est la version communautaire libre.

Paul Frields, responsable du projet Fedora, indique que les serveurs de mise à jour enregistrent des connexions en provenance de 9,5 à 10,5 millions d'adresses IP uniques. En admettant que ce chiffre puisse constituer un indicateur - par essence très vague - du nombre d'utilisateurs que compte le logiciel (versions 7, 8 et 9 confondues), Fedora serait l'une des distributions Linux les plus utilisées au monde : Canonical, la société qui soutient le projet Ubuntu, table quant à elle sur une base de 8 millions d'utilisateurs minimum.

On pourra télécharger Fedora 10 directement depuis les miroirs officiels ou le protocole BitTorrent.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours