Les 30 API les plus utilisées

le 12/09/2010 à 23:56
Les 30 API les plus utilisées
Le site programmableWeb a publié le résultat d'une étude effectuée sur ces 7 derniers jours L'étude porte sur les API les plus utilisés à travers le Web et concernent l'ensemble des langues utilisées comme PHP.

Le résultat obtenu montre que les moteurs de recherche, les traducteurs en ligne, les réseaux sociaux sont les plus utilisés.

Mais l'étude montre aussi que certaines API sont utilisées par des Mashups.

- 30 APIs Used in 7 Days: YouTube, Google Visualization and Yahoo Maps

A lire également

Après deux mois de test au travers de 4 release candidate, la version finale de prototype 1.5.1 vient de sortir.

Le noyau de l'équipe ainsi qu'une douzaine de contributeurs viennent de corriger 30 bugs, ils ont introduits quelques nouvelles fonctionnalités et ont fait des optimisations de performance depuis la version 1.5.0.

La documentation de l'API vient également d'être mise à jour.
Vous remarquerez que les nouvelles méthodes depuis la version 1.5.0 sont identifiées par une étiquette comportant leur numéro de version.
De plus, la documentation des anciennes méthodes qui ont gagnées des fonctionnalités, a également été mise à jour.

Pour ceux qui ne connaissent pas prototype, prototype est un framework javascript qui rend beaucoup plus simple le développement d'applications web contenant des scripts javascript.
En effet, prototype essaye (dans la plupart des cas) de masquer les différences de comportement des différents navigateurs du marché face à certaines inscructions javascript. Prototype vous permet également de faire assez simplement de l'Ajax.

prototype vient de faire son apparition sur lephpfacile, lors de l'inscription, un test Ajax est fait sur la disponibilité du pseudo avant que l'utilisateur soumette son formulaire.
Travaillant au boulot avec prototype, je pense que je vais beaucoup plus l'utiliser dans le futur afin de rendre le site plus interactif.

- prototype 1.5.1

PS : vous devez surement connaitre prototype, il est utilisé comme base au framework de scriptaculous qui permet de faire plein de trucs assez jolis en javascript (déplacement de bloc, drag & drop, transparence, effets divers et variés, etc.).
Microsoft créait la surprise en annonçant la semaine dernière, son intention d'ouvrir certains protocoles jusque là considérés comme secrets industriels. En promettant de mettre en ligne une documentation d'un peu plus de 30 000 pages sur certains protocoles utilisés par Windows et Office, Microsoft a suscité de nombreuses réactions comme relatés dans cette brève. Parmi les nombreuses réactions suscitées par cette annonce, certains s'interrogeaient sur les problématiques en matière de sécurité logicielle. Une question légitime que nous avons posée à Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité pour Microsoft France :

Clubic.com : Qu'implique, en terme de sécurité et de risque potentiel pour l'entreprise et pour l'utilisateur, l'ouverture des protocoles et autres API des produits "high volume" de Microsoft ? Ne risque-t'on pas de voir certains petits malins éplucher les documentations à la recherche de failles dont ils pourraient tirer profit afin de mettre à mal l'intégrité de l'environnement Windows ? Je suppose que Microsoft a bien entendu pris en compte cette problématique : comment comptez-vous l'adresser ?

Bernard Ourghanlian : D'une façon générale, à mon sens, la "sécurité par l'obscurité", cela n'a jamais fonctionné… Autrement dit, ce n'est pas le fait de documenter nos API et nos protocoles qui devrait changer quoi que ce soit à la sécurité de nos produits. De même que je n'ai jamais cru au fait que la possibilité de diffuser largement le code source des logiciels permettait obligatoirement d'en améliorer la sécurité… Je partage en ce sens l'avis de Ross Anderson (voir ce lien) qui ne peut pourtant pas être taxé de grand ami de Microsoft.

Pour être plus précis, cela fait maintenant 2 ans que l'on a systématisé la mise en œuvre d'outils de fuzzing qui permettent de tester des utilisations incorrectes de l'ensemble de nos API et de nos protocoles (et aussi de nos formats de fichiers). Ces outils nous ont permis de découvrir de nombreux bugs dans nos logiciels qui ont été corrigés depuis la sortie de Windows Vista, Office 2007, Exchange 2007, Windows Server 2008, Windows XP SP3, etc. Il y a donc des éventualités de problèmes induits par cette documentation avec les versions précédentes de nos logiciels mais tout devrait normalement bien se passer avec les nouvelles versions.

Ces outils de fuzzing ne sont toutefois pas mis à la disposition de nos clients car ils peuvent aussi malheureusement se transformer en outils d'attaque très puissants. Nous avons donc pris la décision de ne pas les publier malgré leur incontestable intérêt.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours