IE : Microsoft rejoint le groupe de travail W3C SVG

le 06/01/2010 à 23:12
IE : Microsoft rejoint le groupe de travail W3C SVG
Voilà une initiative largement saluée par les défenseurs des standards du web. Microsoft a en effet décidé de rejoindre le groupe de travail SVG du consortium W3C. La mission du groupe SVG est de continuer l'évolution du format Scalable Vector Graphics tout en promouvant son utilisation avec d'autres technologies.

Sur le blog officiel d'Internet Explorer Patrick Dengler, chef produit du navigateur, explique ainsi : "nous reconnaissons que le format SVG est un composant très important pour la prochaine génération de la plateforme web". Rappelons que le format graphique SVG permet de représenter une forme géométrique en interprétant les données d'un code XML. SVG est notamment utilisé pour les cartes géographiques. A la différence de l'image matricielle, l'image vectorielle peut être agrandie à l'infini.

Aujourd'hui la plupart des navigateurs web embarque directement le support natif du format SVG. Comme le notait Tim Berners-Lee, le père du web, en septembre 2008, Internet Explorer était à la traine : "Si vous observez les navigateurs, vous vous rendrez compte que la plupart d'entre eux supporte le SVG [...] Je vous laisse deviner celui qui a traîné dans la prise en charge de ce format ».

Par le passé Internet Explorer nécessitait l'installation d'un plug-in développé par Adobe avant de pouvoir visualiser une image dans ce type de format vectoriel. Cependant, suite au rachat de Macromedia par Adobe, le développement du format Flash fut privilégié. Le format graphique vectoriel VML développé par Microsoft n'ayant pas été reconnu comme standard par le W3C, la firme n'avait donc pas d'autre choix que de rejoindre le groupe de réflexion SVG. L'on imagine que le fruit de ces travaux se verra également implémenté au sein de Silverlight.

A lire également

Microsoft a levé le voile sur une nouvelle version de la Platform Preview d'Internet Explorer 9. Rappelons que ces démonstrations ont pour but de montrer les performances du prochain navigateur mais n'embarquent pas encore d'interface utilisateur.

L'équipe de développement souhaite en effet afficher une certaine transparence auprès des utilisateurs et des partenaires. Plus qu'un témoignage des performances du prochain IE9, les Platform Preview permettent également de recueillir plusieurs retours d'expérience en s'assurant que toutes les aspects du HTML5 sont bien pris en charge ou en peaufinant l'accélération matérielle en fonction des testeurs.

Pour cette dernière Platform Preview avant la première bêta annoncée au mois de septembre, Microsoft s'est concentré sur les aspects clés du navigateur à savoir l'accélération matérielle pour différents éléments (vidéos, audio, SVG, Canvas...). Au mois de janvier, Microsoft a rejoint le groupe de travail SVG du consortium W3C. La mission du groupe SVG est de continuer l'évolution du format Scalable Vector Graphics tout en promouvant son utilisation avec d'autres technologies. En interprétant des données XML, SVG est un format graphique vectoriel permettant de représenter des formes géométriques. Patrick Dengler, chef produit du navigateur, expliquait alors ainsi : "nous reconnaissons que le format SVG est un composant très important pour la prochaine génération de la plateforme web".

Basé sur les spécificités d'ECMAScript5, le moteur JavaScript, baptisé Chakra, est désormais replacé directement au sein du moteur d'IE9. Il en résulterait de meilleures performances, notamment au niveau de DOM pour l'interaction avec les données d'une page web dynamique. Microsoft a procédé à plusieurs centaines de tests de compatibilité avec les spécificités de HTML5, CSS3, SVG 1.1 DOM ou encore JavaScript. Cette nouvelle Platform Preview se révèlerait particulièrement aboutie devant Firefox, Chrome, Opera ou Safari. Pour ce qui est du test Acid 3, qui effectue une petite centaine de tests supplémentaires, Microsoft enregistrerait un score de 95/100.

Microsoft encourage les développeurs a reprendre leurs sites Internet afin des les rendre compatibles avec HTML5.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours