Firefox 3.6 : prise en charge du format Web Open Font

le 21/10/2009 à 23:52
Firefox 3.6 : prise en charge du format Web Open Font
Alors que nous attendons toujours la première bêta officielle de Firefox 3.6, nous apprenons quelques informations supplémentaires à son sujet. Récemment il avait été révélé que le navigateur serait en mesure d'utiliser l'accéléromètre embarqué au sein de certaines machines portables afin de ré-ajuster automatiquement la lecture de la page web. Hier, le développeur John Daggett ajoute dans un billet publié sur le blog Mozilla Hacks, que cette prochaine mouture sera compatible avec le format Web Open Font (WOFF).

Le format de fichier WOFF fut initialement créé par Jonathan Kew (de l'équipe de Mozilla) et deux graphistes, Tal Leming et Erik van Blokland. Par rapport aux formats de police TrueType et OpenType, Web Open Font présente l'avantage d'être compressé. Cela facilite le rendu d'une police particulière après son intégration au sein d'une feuille de style avec la propriété @font-face. Les navigateurs ne prenant pas en charge le format WOFF retourneront de leur côté une police TrueType également spécifiée dans le fichier CSS. Par ailleurs, avec ce format il est possible de spécifier certaines informations à une police grâce à un jeu de métadonnées sans pour autant lui ajouter une mesure technique de protection (DRM), par exemple pour en expliquer son usage ou mentionner son auteur.

La prise en charge du format Web Open Font a été intégrée dans la dernière version en cours de développement et sera présente au sein de Firefox 3.6.

A lire également

Disponible depuis quelques temps dans le répertoire FTP de téléchargement, la première bêta de Firefox est officiellement distribuée par la fondation Mozilla. Basé sur le moteur de rendu Gecko en version 1.9.2, cette nouvelle mouture embarque un certain nombre de nouveautés.

C'est ainsi qu'il est possible de personnaliser l'apparence du navigateur d'un simple clic de souris. Mozilla y a en effet intégré la technologie Personas qui permet d'utiliser très simplement une image de fond pour les barres d'outils. Nous avions également évoqué un système de notification informant les utilisateurs sur l'état de leurs plugins installés. C'est ainsi qu'en se rendant sur une page web nécessitant le lecteur Flash, l'internaute devrait savoir s'il possède bien la dernière mise à jour disponible. Cette fonctionnalité répond à une forte demande puisque bien souvent les plugins sont vecteurs de failles de sécurité.

Firefox 3.6 prend également en charge le format Web Open Font (WOFF). Par rapport aux formats de police TrueType et OpenType, Web Open Font présente l'avantage d'être compressé. Cela facilite le rendu d'une police particulière après son intégration au sein d'une feuille de style avec la propriété @font-face. Mozilla annonce également de meilleures performances JavaScript, un temps de démarrage optimisé et la prise en charge de nouvelles propriétés CSS et l'implémentation de HTML 5.

Les utilisateurs de Windows 7 remarqueront que le logiciel a été optimisé pour prendre en charge les nouvelles fonctionnalités de la barre des tâches de Windows 7 avec une prévisualisation des onglets ouverts. Notons également qu'en activant le paramètre browser.ctrlTab.previews, il est possible de presser CTRL+Tab et de retrouver une liste des onglets en cours de lecture à la manière du raccourci ALT+Tab pour les logiciels. Pour ce faire, il suffit de taper about:config dans la barre d'adresse puis de rechercher la valeur browser.ctrlTab.previews et lui donner la valeur True. Attention cette manipulation reste cependant réservée aux utilisateurs avancés.

Rappelons qu'il ne s'agit pas d'une version stable du logiciel, d'ailleurs, comme à chaque mise à jour, plusieurs extensions ne fonctionneront pas.
Une nouvelle bêta de Firefox 3.6 a été mise en ligne jeudi par la fondation Mozilla. Cette cinquième mouture de test, qui précède l'arrivée prochaine de la version définitive du logiciel, est l'occasion de corriger plus de cent problèmes divers, se félicitent les développeurs. Elle signe également l'arrivée de quelques nouveautés, parmi lesquelles la prise en charge des interfaces de programmation du HTML5 liées à la gestion de fichiers, la possibilité de paramétrer les interactions du navigateur avec certains logiciels tiers, mais aussi la faculté de faire tourner de façon asynchrone des scripts d'exécution, de façon à accélérer le chargement des pages.

Cette bêta 5 signe en outre l'intégration totale de l'outil de personnalisation Personas, l'apparition d'un système d'alerte pour des plugins qui ne seraient plus à jour, la lecture en plein écran des vidéos interprétées nativement par le navigateur et une meilleure prise en charge des polices WOFF (Web Open Font Format).

Petit à petit, la fondation Mozilla et la communauté des développeurs qui planchent sur Firefox 3.6 peaufinent donc le logiciel, dont la version finale embarquera pour mémoire d'autres avancées telles que la gestion des accéléromètres implémentés sur certaines machines portables ou l'accélération matérielle de certains éléments. Pour de plus amples détails, on pourra consulter l'entretien de Mike Beltzner, directeur du développement de Firefox, réalisé début décembre. Firefox 3.6 bêta 5 pourra enfin être téléchargé et installé en français depuis ce lien pour Windows, Mac OS et Linux.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours