Flash : le décodage par GPU des vidéos HD imminent ?

le 30/09/2009 à 22:03
Flash : le décodage par GPU des vidéos HD imminent ?
À défaut d'optimiser son lecteur Flash, tristement réputé pour sa gourmandise en ressources processeurs, Adobe serait sur le point d'officialiser son partenariat avec NVIDIA, déjà évoqué en juin dernier, selon un confrère allemand qui a publié une vidéo comparative.

Alors que la haute définition se répand comme une trainée de poudre, tant pour des productions professionnelles que pour des vidéos amateurs (tournées à l'aide de compacts numériques récents notamment), le lecteur vidéo le plus utilisé d'internet est bien en peine. La plupart des cartes graphiques offrent pourtant le décodage des vidéos haute définition depuis plusieurs années, mais Flash fait parti des trop nombreuses applications qui n'en tirent pas parti.

Le temps presse, alors que Silverlight monte peu à peu en puissance, sans toutefois remettre en cause l'hégémonie de Flash pour le moment. La technologie concurrente de Microsoft, suffisamment bien optimisée pour permettre le décodage de vidéos HD sur des configurations modestes, a effectivement été adoptée par France 2 pour le Tour de France et Rolland Garros ou aujourd'hui encore par Canal+ pour Foot+. En partenariat avec NVIDIA, Adobe a donc réagi en ajoutant à Flash 10.1 la prise en charge de l'accélération matérielle des animations Flash pour les cartes graphiques au caméléon.

Un netbook à solution NVIDIA Ion, dont la partie graphique est confiée à un GPU GeForce 9400M, serait ainsi parfaitement à l'aise avec la HD de YouTube, encodée au format H.264 en définition 720p. La même bande annonce affichée sur un netbook à solution Intel tenait plus du diaporama que du cinéma.

L'officialisation de ce partenariat est attendue le 5 octobre, bien qu'aucune des deux sociétés n'ait confirmé l'objet des événements prévus ce jour là. Rien n'indique toutefois que la version finale de Flash 10.1 soit immédiatement disponible, une bêta publique serait néanmoins envisagée. Du côté d'AMD enfin, qui offre lui aussi le décodage de la haute définition sur ses Radeon HD, aucune information n'a encore filtré.

A lire également

Lors de sa conférence annuelle l'éditeur Adobe a annoncé le lancement imminent de sa plateforme AIR en version 2.5. En mélangeant XHTML, JavaScript et Flash, l'environnement Adobe AIR permet de concevoir des applications Internet riches installées en local sur Windows, Mac OS X et Linux.

Sur ordinateur, Adobe AIR 2.5 prend désormais en charge certaines propriétés CSS et notamment @font-face, qui permet de télécharger et d'interpréter une police, et shadow pour créer un effet d'ombrage sur le texte par exemple. La classe StageWebView, qui permet aux développeurs de retourner du contenu HTML sur mobile, a également été implementée sur desktop en utilisant le moteur de WebKit. Cela permet, entre autres, de formater du contenu et simuler une application mobile. Après son implementation au sein de Flash 10.1, l'accélération matérielle pour le décodage de vidéos H.264 fait son apparition sur AIR pour les utilisateurs de Windows.

Adobe AIR trouve officiellement sa place sur les smartphones Android. Les mobinautes pourront télécharger des applications de type ActionScript compilées en fichiers APK. Si l'environnement Adobe AIR n'est pas installé, l'utilisateur sera automatiquement invité à télécharger ce dernier depuis l'Android Market. « Nous travaillons actuellement avec des distributeurs OEM pour pré-installer AIR de manière à simplifier le processus », déclare Adobe. Les applications Adobe AIR pourront communiquer avec les interfaces de programmation de l'appareil photo et du microphone pour capturer des images ou de la vidéo. Rappelons que AIR prend également en charge le multipoint, l'accéléromètre et la géo-localisation.

Après Flash Light, c'est également au tour d'Adobe AIR de débarquer à la télévision. En expliquant que les téléviseurs d'aujourd'hui intègrent un SoC avec un décodeur HD et une puce graphique 2D, l'éditeur affirme qu'Adobe AIR 2.5 est capable de lire des vidéos au format H.264 en 1080p. Si les fabricants misent sur le GPU, le processeur classique (CPU) serait pour sa part moins véloce que sur les autres machines avec une cadence entre 500 et 800 MHz. Adobe propose donc un ensemble d'outils permettant d'optimiser les applications conçues pour la télévision. Le fabricant Samsung est notamment le premier à embarquer AIR au sein de sa galerie Samsung Apps.

Adobe AIR 2.5 devrait être disponible dans la journée à partir de cette page. Pour rappel, au mois de juillet, Mark Doherty, développeur sur la plateforme Flash chez Adobe, avait publié une vidéo présentant une application de messagerie instantanée baptisée FlashTime. Peut-être alors que celle-ci verra prochainement le jour.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours