Google présente le système d'extension de Chrome

le 28/05/2009 à 23:50
Google présente le système d'extension de Chrome
Lors de la conférence Google I/O, les ingénieurs de Google Chrome ont présenté le système d'extension qui sera intégré au navigateur. Aaron Boodman explique que cette fonctionnalité était particulièrement demandée par les utilisateurs du navigateur habitués à Firefox. Il est intéressant de constater que ces extensions seront développées en HTML, JavaScript et CSS et donc relativement simples à produire. La semaine dernière, en dévoilant JetPack, l'équipe de Mozilla Labs envisageait également de simplifier le développement des add-ons de Mozilla en utilisant les mêmes langages web.

Une fois l'extension installée, elle bénéficiera de son propre processus et il ne sera pas requis de redémarrer le navigateur. Chaque extension sera automatiquement mise à jour à la dernière version. Google précise que l'utilisation du langage web assurera une compatibilité avec les versions ultérieures du navigateur. Google annonce également qu'une bibliothèque regroupant l'ensemble des add-ons sera mise à disposition par la suite.

Il est d'ores et déjà possible d'essayer quelques extensions sur la version de Chrome réservée aux développeurs. Ci-dessous nous retrouvons un système de notifications pour les nouveaux courriers reçus sur GMail et un lien permettant d'ajouter automatiquement un flux RSS à Google Reader.

A lire également

Longtemps considéré comme une version d'Internet Explorer survitaminée, le navigateur Maxthon est récemment passé en version 3.0. En plus du moteur de rendu Trident, développé par Microsoft, l'application embarque également Webkit intégré à Safari ou Chrome.

Avec l'implementation de cette technologie, baptisée Dual Display, l'équipe chargée de développer Maxthon estime avoir le meilleur navigateur en ce qui concerne l'affichage des sites Internet. La fonctionnalité Dual Display se traduit par deux modes de navigation. Par défaut l'internaute surfe en Ultra mode, c'est -à-dire avec le moteur WebKit. Si un site a été spécifiquement conçu pour Internet Explorer et présente quelques incompatibilités d'affichage, le Retro Mode sera automatiquement activé et le moteur Trident prendra la relève. L'utilisateur pourra également passer de l'un à l'autre manuellement.

Parmi les autres fonctionnalités de Maxthon 3 nous retrouvons un gestionnaire de favoris doté d'un dispositif de synchronisation. Pour cela il suffira de créer un compte et les signets seront répliqués sur l'ensemble des machines connectées disposant de la même version du logiciel. L'équipe de développement y a également rajouté la possibilité d'effectuer certaines actions directement depuis la souris (revenir à la page précédente, fermer l'onglet....). Les fameuses mouse gestures furent premièrement démocratisées par Opera Software avant d'être portées sur Firefox sous la forme d'une extension.

La barre d'adresse a également été revue et, à l'instar de Google Chrome, celle-ci retournera des suggestions d'URL basées sur votre historique de navigation et sera capable d'effectuer une requête directement sur votre moteur de recherche par défault. Quelques autres fonctionnalités en vrac : un nouveau système anti pub et anti pop-up, la possibilité d'effectuer une recherche sur plusieurs sites, ou encore un gestionnaire d'identifiants et de mots de passe.
Aza Raskin, spécialiste des interfaces utilisateur chez Mozilla, est chargé de déterminer l'ergonomie du navigateur Firefox.Next. Lorsqu'il publie des billets sur son blog, il semble parfois s'inspirer des logiciels concurrents. Ainsi, à l'avenir, l'ouverture d'un nouvel onglet pourrait retourner à l'internaute des ignettes des sites Internet les plus visités : ce qui rappelle fortement le Speed Dial d'Opera, une technologie dont se sont inspirés Chrome et Safari 4.

Cette fois Aza Raskin nous présente un nouveau concept qui ne manquera pas de soulever des débats : et si nous déplacions les onglets du navigateur sur le côté ? Inspiré par Opera, Google a décidé de placer ces onglets au-dessus de la barre d'adresse, une idée reprise ensuite par Apple. Ici Firefox pourrait jouer la carte de la différence et parier sur un panneau latéral à gauche de la fenêtre ; une idée tirée de l'extension Tree Style Tab.

Derrière cette idée, le spécialiste explique que les fenêtres sont plus larges que longues, cela pourrait donc rendre la navigation plus agréable pour l'utilisateur. En plus des onglets, ce panneau disposerait d'applications web ajoutées au sein de ses favoris pour y accéder rapidement. Notons aussi l'introduction d'un espace sur lequel le navigateur - au travers de l'analyse de l'historique - pourrait retourner des informations personnalisées présentant aussi les activités communautaires de ses contacts favoris.

Aza rasking semble aussi vouloir véritablement transformer le navigateur en mini système d'exploitation. Puisque les utilisateurs sont relativement bien habitués à naviguer sein de l'explorateur de fichiers de Windows, le spécialiste suggère la possibilité de grouper certains onglets par thématiques à la manière de dossiers. Enfin, tout comme les bureaux virtuels au sein d'un système d'exploitation, Firefox.Next pourrait aussi proposer de créer des environnements selon les tâches devant être accomplies.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours