Télécharger Flash Player 10 : les nouveautés

le 16/10/2008 à 22:39
Télécharger Flash Player 10 : les nouveautés
Hasard du calendrier ? Alors que Microsoft vient de rendre accessible la version finale de Silverlight 2.0, Adobe annonce cette semaine la mise à disposition du lecteur Flash Player 10. Proposé aussi bien pour les environnements Windows et Mac que Linux, cette nouvelle mouture du lecteur Flash introduit un certain nombre de nouveautés, allant d'un codec audio open source multi-canal à la prise en charge de la 3D en passant par l'utilisation de la puissance de calcul des cartes graphiques pour le rendu des animations et vidéo.

Elément clé de la stratégie d'Adobe en matière d'applications Internet enrichies (RIA), Flash 10 introduit une technologie baptisée Pixel Bender - utilisée dans After Effects CS4 - qui permet d'appliquer simplement des filtres et des effets sur une image ou une animation. L'éditeur évoque par ailleurs la prise en charge d'effets 3D, grâce auxquels il devrait être possible de modifier et d'animer au sein d'un environnement en trois dimensions une image initialement conçue en 2D. Dans ces deux cas, l'utilisateur devrait profiter d'une accélération matérielle de l'animation, de façon à limiter l'appel aux ressources processeur.

Du côté de l'audio, Adobe annonce la prise en charge du codec open source Speex aux côtés de ceux qui étaient déjà gérés par Flash 9, et évoque la possibilité d'associer plusieurs canaux sonores à une animation en 3D, de façon à ce que le son retranscrit par une animation dépende du point de vue adopté par l'utilisateur. Afin d'améliorer la lisibilité du texte au sein des animations Flash, ou des sites Web faisant appel à sa technologie, Flash 10 intègre en de nouvelles options typographiques, censées améliorer entre autres le support des langues orientales et optimiser le moteur d'anti-aliasing (lissage des caractères) de façon à limiter l'occupation mémoire.

L'éditeur met enfin l'accent sur les capacités améliorées de Flash 10 en matière de diffusion en direct et en continu, avec la possibilité d'adapter le flux aux contraintes inhérentes à l'encombrement du réseau, l'ajout de nouvelles interfaces de programmation dédiées à la gestion de fichiers envoyés ou téléchargés par l'utilisateur, ou la prise en charge de nouvelles données vectorielles.

Alors que Microsoft met avec Silverlight l'accent sur la prise en charge du framework .NET, de nombreux contrôles intégrés ou l'intégration de la technologie Deep Zoom (qui permet de naviguer au sein d'une image de résolution extrêmement élevée avec une parfaite fluidité, pour peu que la connexion Internet suive), Adobe a assuré mercredi lors d'une conférence téléphonique que Flash 10 disposait d'atouts supérieurs à ceux de son récent concurrent. Et si Microsoft est à la recherche de partenaires médias, susceptibles d'adopter Silverlight pour diffuser leurs contenus et populariser sa technologie, Adobe joue la force tranquille, en expliquant que Flash touche 98% des ordinateurs connectés à Internet. Reste maintenant à voir quel usage feront les développeurs de ces deux technologies.

A lire également

Adobe annonce la sortie de la version bêta de Flash Player 10 (nom de code Astro). Présenté pour la première fois à l'Adobe Max 2007, Flash Player 10 inclut plusieurs nouveautés. Les possibilités d'affichage de texte se voient tout d'abord améliorées : le nouveau moteur de rendu prend en charge les langues bi-directionnelles et les écritures telles que l'arabe, l'hébreu et le thai. De nouvelles bibliothèques permettent quant à elles de gérer l'affichage multi-colonnes (avec possibilité de faire couler le texte automatiquement d'une colonne à l'autre) , les tableaux ou l'habillage du texte.

Flash Player 10 offre également des possibilités intéressantes au niveau des effets : le lecteur permet l'application facile d'effets 3D (zoom, rotation...) et de filtres en temps réel à des élements tels que des images ou des clips vidéo. Les développeurs ont la possibilité de créer leurs propres filtres à intégrer à leurs applications grâce à un nouveau langage, Pixel Bender (anciennement connu sous le nom de code Hydra). Après l'avoir installé, vous pouvez visualiser une démonstration des possibilités sur cette page.

- Télécharger Flash Player 10 beta pour Windows et Linux
- Télécharger Flash Player 10 beta pour Mac OS X
Ambitieuse réécriture d'une technologie implémentée, selon Adobe, sur 95% des PC connectés à Internet dans le monde, la version 10.1 du composant Flash Player est désormais disponible au téléchargement dans sa version finale pour Windows, Mac OS et Linux. Au programme de cette nouvelle mouture, on trouve principalement la prise en charge de l'accélération matérielle des vidéos encodées en H.264 à l'aide de la carte graphique, même si cette dernière est pour l'instant réservée à Windows. Adobe signale par ailleurs avoir procédé à la correction de la vulnérabilité récemment découverte au sein de son logiciel.

Avec Flash Player 10.1, l'éditeur promet également une gestion plus intelligente des ressources du système, avec une consommation de mémoire vive revue à la baisse, la possibilité de libérer automatiquement cette dernière en cas de saturation et une modulation plus fine des priorités au niveau du processeur, afin que l'utilisateur ne voit plus son navigateur ou son système gelé par Flash comme on a pu parfois le déplorer sur les déclinaisons antérieures.

Entre autres nouveautés, Adobe signale également une amélioration des capacités en matière de streaming, avec par exemple un bitrate vidéo évoluant en fonction de la qualité de la connexion (techno connue sous le nom de smooth streaming au sein du Silverlight de Microsoft), la prise en charge du multicasting - streaming depuis plusieurs sources, sans oublier un niveau système de mise en cache (buffering) devant autoriser une navigation plus aisée au sein d'un contenu vidéo.

Flash Player 10.1 est par ailleurs accompagné de nouvelles interfaces de programmation (API) dédiées à ActionScript 3 qui doivent faciliter la mise au point d'interfaces tirant parti des écrans tactiles multipoints, un point sur lequel Adobe avait été critiqué par Steve Jobs dans sa lettre ouverte à propos de Flash. Le logiciel se veut enfin respectueux des différents modes de navigation privés que proposent les navigateurs modernes. Pour l'instant, la prise en charge de WebM, le nouveau conteneur vidéo soutenu par Google et Mozilla, ne semble pas de la partie, en dépit du soutien qu'avait affiché Adobe au projet.

La sortie de Flash 10.1 s'accompagne de la mise en ligne de la version 2.0 de l'Adobe Integrated Runtime (AIR), qui permet de faire fonctionner des applications Flash / Flex en dehors du navigateur.

On pourra télécharger Flash 10.1 depuis le site d'Adobe. Comptez 2,45 Mo pour la version Windows et 7,44 Mo pour Mac OS X.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours