Lancement de l'Adobe Integrated Runtime, AIR

le 25/02/2008 à 20:58
Lancement de l'Adobe Integrated Runtime, AIR
Référence de l'édition de logiciels graphiques, Adobe Systems lance la version finale d'Adobe Integrated Runtime (AIR 1.0) après deux ans de R&D. Cette plate-forme de création d'applications internet riches, basée sur un socle open source, a été conçue pour apporter aux applications web les avantages des applications de bureau traditionnelles : accès hors ligne, accès aux données depuis le disque dur de l'utilisateur, icône sur le poste de travail, etc. Les développeurs peuvent utiliser différentes technologies (Ajax, Flex, Flash) pour créer des applications internet riches "AIR".

Le logiciel AIR est proposé en téléchargement gratuit pour Windows et Mac OS X. Une version pour Linux devrait être lancée avant la fin 2008, a indiqué Kevin Lynch, nouveau directeur des technologies chez Adobe. L'éditeur américain entend proposer des versions AIR de la plupart de ses applications web, dont Photoshop Express et Premier Express. Par ailleurs, des acteurs comme AOL, eBay, Salesforce.com et le New York Times proposent d'ores et déjà des applications Web AIR.

Adobe n'est pas le seul acteur à se lancer dans l'application web accessible hors ligne. La fondation Mozilla, à l'origine du navigateur Web open source Firefox, travaille sur un projet de ce type, Prism.

A lire également

Adobe vient de mettre en ligne la première bêta publique de la plateforme anciennement connue sous le nom d'Apollo, destinée à la création d'applications Internet enrichies (RIA, ou Rich Internet Applications dans le texte). Au passage, Apollo se voit gratifié d'une nouvelle appellation : AIR, pour Adobe Integrated Runtime. Avec AIR, Adobe ambitionne de fournir une plateforme de développement visant à concevoir des applications compatibles avec Windows, Mac OS ou Linux à partir de technologies issues de l'univers du Web comme le xHTML, le JavaScript, Flash ou Flex.

AIR embarque ainsi le moteur HTML Webkit - que l'on retrouve dans Mac OS X et le navigateur Safari, l'ActionScript Virtual Machine mise au point par Adobe avec Mozilla dans le cadre du projet Tamarin ainsi qu'un gestionnaire de bases de données SQLite. Cette première bêta d'AIR inaugure la gestion du format PDF. Les RIA créées à partir de la nouvelle plateforme d'Adobe permettront donc d'interagir avec les documents enregistrés à ce format de la même façon que depuis un navigateur Web.

"Les Rich Internet Applications sont devenues un élément incontournable de l'informatique Web. Nous mettons tout en œuvre pour que cette nouvelle génération d'applications innovantes puisse combler le fossé entre le Web et les ordinateurs personnels. Apollo permettra à des millions de développeurs Web d'étendre leurs RIA au poste de travail en utilisant des outils qu'ils connaissent déjà", précisait Kevin Lynch, vice-président senior et architecte logiciel en chef chez Adobe Systems, à l'occasion du lancement du projet Apollo.

D'autres, comme Microsoft ou Sun Microsystems, se préparent également à investir le terrain des applications Internet enrichies. Le premier devrait livrer d'ici la fin de l'été la première version bêta publique de Silverlight, une technologie évoquée jusqu'ici comme Windows Presentation Foundation/Everywhere (WPF/E, intégrée au .NET FrameWork 3.0) et conçue comme une alternative aux solutions propriétaires Adobe de type Flash ou AIR. Le second développe pour sa part Java FX, une technologie qui, selon Sun, permettrait aux développeurs d'aller plus loin dans leur utilisation de Java pour le développement de RIA.

Informations et téléchargement sur le site Adobe Labs.

- Adobe Labs
Pour le quatrième trimestre de son exercice fiscal, clos au 30 novembre dernier, Adobe affiche un résultat net en progression de 21% sur un an avec des bénéfices s'établissant à 222 millions de dollars contre 183 millions de dollars un an plus tôt. Sur le trimestre, il réalise un chiffre d'affaires de 911 millions de dollars, en progression de 34% sur un an. Le trimestre précédent avait déjà été l'occasion de résultats record pour Adobe, dont les finances surfent toujours sur la vague de la suite Creative Suite 3, lancée en avril dernier.

Shantanu Narayen, directeur exécutif d'Adobe, a profité de l'annonce de ces résultats pour indiquer que de nouvelles mises à jour majeures devraient intervenir avant la fin de son exercice fiscal 2008 et qu'il comptait sur ces dernières pour que l'année à venir soit l'occasion de réaliser une nouvelle progression sur le plan financier.

Il a par ailleurs précisé qu'Adobe devrait procéder en 2008 au lancement de la version finale de son environnement de développement AIR, pour Adobe Integrated Runtime. Précédemment connu sous le nom de code Apollo, AIR à concevoir des applications multiplateformes à partir de technologies issues de l'univers du Web comme le xHTML, le JavaScript, Flash ou Flex et se présente comme un concurrent de la technologie Silverlight développée par Microsoft. Pour 2008, Adobe indique s'attendre à des revenus en hausse de 13%.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours