Framework de développement CSS

le 22/09/2007 à 20:20
Framework de développement CSS
Vous n'avez pas besoin de réécrire le même code CSS et XHMLT encore et encore.
Quelque soit le projet Web que vous démarrer, il arrive un moment où vous devez définir des classes et des ID que vous avez déjà défini dans des projets précédents.

Pour éviter les erreurs inutiles du passé, vous essayerez peut être de démarrer à partir d'un squelette presque parfait. Il va contenir les définitions de base que vous allez ajouter dans votre code à un moment ou à un autre.

Smashing magazine vous en dit plus sur ces bases de départs CSS. Le terme framework est utilisé ici pour présenter une base de départ, à partir duquel vous pouvez faire évoluer votre charte graphique.

- CSS Frameworks + CSS Reset: Design From Scratch
- YAML (Yet Another Multicolumn Layout)
- blueprint css

A lire également

Wisss est un générateur d'application web basé sur le plugin eclipse Acceleo. Il fournit un métamodèle spécifique à la place d'UML et génère du code PHP basé sur le Zend Framework. La version 0.2.0 est en cours de développement et va permettre de définir dans un modèle métier aussi bien les données que la présentation et des processus métiers simples. Pour les processus plus complexes, il reste toutefois possible de définir du code utilisateur qui ne sera pas écrasé lors des générations suivantes. Wisss s'occupe dans tous les cas de faire le lien entre les différentes couches MVC pour se focaliser uniquement sur l'écriture des processus métiers et sur la mise en forme via une CSS. Cet article intervient à l'occasion de la sortie d'un tutorial montrant l'utilisation de Wisss dans l'état actuel du développement.

- Demo - 1ere partie
- Demo - 2e partie
- Article plus complet sur Wisss 0.2.0
- Page du module sur acceleo.org
Tandis que la grand messe européenne des techies Microsoft ouvre ses portes à Barcelone, l'éditeur de Redmond confirme que la version finale de son environnement de développement Visual Studio 2008, nom de code Orcas, sera livrée fin novembre. Comme prévu, elle sera accompagnée d'une nouvelle mouture du framework .NET, estampillée 3.5. Présentés par Sivaramakichenane Somasegar, Corporate Vice President en charge de la division développeur chez Microsoft, ces deux logiciels témoignent de la ligne directrice que s'est fixé l'éditeur : faire converger ses différentes technologies de développement de façon à proposer une solution globale, allant de la gestion des données à leur exploitation en passant par leur mise en forme ou leur publication.

En attendant les versions de test de Rosario, prochainement évolution de Visual Studio, les abonnés MSDN pourront donc se faire la main sur la version 2008 dès la fin du mois de novembre. En revanche, il faudra attendre février 2008 et le lancement mondial orchestré par Microsoft, pour disposer de Windows Server 2008 et de SQL Server 2008. Officiellement, la version finale de Visual Studio 2008 reste d'ailleurs programmée pour le 27 février prochain.

Nouveauté majeure de ce couple Visual Studio / .NET : l'intégration de la bibliothèque Linq (Language Integrated Query), composée d'une série d'opérateurs permettant de manipuler de la même façon des données issues d'environnements et de langages divers, l'intérêt étant ici d'éviter au développeur d'avoir à effectuer des requêtes spécifiques à chaque format.

Ce Visual Studio nouveau permettra par ailleurs de développer des applications adressées aux différentes moutures du framework .NET (2.0, 3.0 ou 3.5), alors qu'il fallait auparavant spécifier l'environnement désiré, et voit son interface égayée de quelques raffinements cosmétiques, comme la possibilité de bénéficier d'un mode « split view » affichant à la fois code et rendu final de la page en cours. Les feuilles de style (CSS) seraient dorénavant parfaitement gérés, tandis que Visual Studio intègre maintenant une liste de contrôles en Ajax.

Popfly, l'éditeur de mash-ups tirant parti de la technologie Silverlight, se voit intégré sous la forme d'un add-in à Visual Studio. Les modules conçus avec Popfly pourront ainsi être intégrés d'un simple clic à un développement en cours. D'après S. Somasegar, Popfly aurait déjà été utilisé par plus de 100.000 développeurs amateurs dans le monde. Afin d'élargir la portée de Visual Studio, Microsoft a pris le parti d'en ouvrir l'environnement à d'autres applications. Il sera ainsi possible d'exporter ses projets vers d'autres interfaces de programmation comme... l'éditeur de World of Warcraft, exemple retenu par l'éditeur lors de sa présentation.

Pour finir, Microsoft a annoncé la mise à disposition d'une version CTP (Community Technology Preview, soit une version distribuée sous la forme d'une bêta privée réservée aux testeurs) du Sync Framework, dont la ligne directrice sera de permettre la synchronisation des données de l'utilisateur quels que soient l'appareil, le format de données ou le protocole de connexion employés.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours