Les n''avatars :)

le 10/02/2003 à 11:20
Les n''avatars :)
Et ben voila :)

Depuis le temps qu'on le promet, cela devait bien arriver un jour...

En effet, depuis hier, les nouveaux inscris pouvaient choisir leur propre avatar au moment de l'inscription (un gif de moins de 20 Ko, faisaint 80 pixels de large sur 60 pixels de hauteur).
Depuis ce matin, en allant dans la rubrique "voir mon compte", vous pouvez modifier le votre :)

Enjoy :)

A lire également

Qu'il s'agisse des jeux en ligne édités par Zynga ou Playfish ou bien des cyber communautés comme SecondLife, le marché des biens virtuels devrait enregistré une forte croissance l'année prochaine outre-Atlantique. En effet, selon une étude publiée par le cabinet Inside Network et rapportée par le New York Times, le marché devrait atteindre 2,1 milliards de dollars en 2011 contre 1,6 milliard cette année. Cela représente une hausse de 40%.

L'étude en question rapporte que le réseau Facebook se placerait comme l'acteur principal de ce marché en générant 835 millions de dollars l'année dernière. En effet, la société de Mark Zuckerberg encouragerait vivement les développeurs tiers à utiliser les Credits, la monnaie virtuelle du site. Sur chaque transaction Facebook s'octroie 30%. Les joueurs peuvent ainsi dépenser de l'argent réel pour gagner des points d'expérience ou simplement démarquer leurs avatars de la communauté. D'autres éditeurs proposent leurs propres systèmes de monnaie à l'instar de Zynga pour son jeu Farmville au sein du quel l'internaute pourra accumuler des FarmCash.

La croissance des revenus générés par les biens virtuels s'est notamment traduite par plusieurs acquisitions et investissements. Cette année, Disney a racheté Playdom ainsi que Tapulous, Electronics Arts s'est payé Playfish tandis que Google et Yahoo! ont investi au sein de Zynga
"Come in my world" est un univers virtuel dédié à la rencontre amoureuse tout droit sorti de l'Explocentre d'Orange, l'unité de recherche dédiée à l'exploration de nouveaux services et modèles économiques intégrée au sein des Orange Labs. Dans Come in my world, chaque utilisateur est incarné par un avatar personnalisable qui évolue dans un espace de dimensions humaines à la recherche de l'âme soeur où la voix et l'image remplacent les traditionnels courriers et messagerie électroniques. Plus coloré que Meetic, moins vain que Second Life ? Présentation, en avant-première, de cette récente application pour l'instant distribuée sous la forme d'une bêta fermée.

Comme dans tout bon univers virtuel, tout commence par la définition de son profil : d'abord quelques informations personnelles, puis les critères de choix des personnes que vous aimeriez rencontrer, du sexe à l'allure générale en passant par le poids, sans oublier la zone géographique. Vient ensuite la phase de personnalisation de son avatar, avec une série de modèles prédéfinis. Quelques minutes après le lancement de l'application, ce double virtuel est prêt à être lâché dans l'univers de Come in my world.

Cet univers ne recèle ni lugubres donjons à explorer en instance, ni vastes étendues au travers desquelles errer sans but : l'espace y est restreint, de façon à ce que les membres n'aient aucune difficulté à entrer en contact les uns avec les autres, mais de nouvelles zones feront leur apparition au fur et à mesure que la densité de population augmentera. Un marqueur vous signale les avatars qui correspondent aux critères que vous avez sélectionnés. Un clic suffit à afficher son profil.

Puisqu'il est si facile d'abuser quelqu'un grâce à l'anonymat procuré par la messagerie écrite, Orange prend ici le pari d'imposer des communications vocales entre les différents utilisateurs du service. On pourra bien laisser un message écrit à quelqu'un, mais les conversations doivent être conduites à l'aide d'un casque et d'un micro, la voix jouant un rôle certain dans le processus de séduction. Les avatars ne servent ainsi qu'au premier contact entre deux personnes bien réelles. Au sein de cet univers en trois dimensions, il est possible de s'isoler, mais chacun dispose en plus d'un espace qui lui est propre. Baptisé "In Situ" et personnalisable, il permet à l'utilisateur du service d'approfondir ses relations en exposant, par exemple, ses propres photos pour, au final, parvenir à décrocher une nouvelle rencontre, bien réelle celle-ci.

Commentaires

Ecrire
XTremTourist
le 10/02/2003 à 23:26
XTremTourist
oué c cool :) faut que j modelise mon avatars mais a par sa c kwel :P
LA GLOBULE
le 11/02/2003 à 00:49
LA GLOBULE
On attend de voir :)

Pour l'instant, celui de I M@N est plutôt sympa je trouve :)
Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours