Yelp s'inspire de Foursquare et Facebook

le 23/11/2010 à 00:00
Yelp s'inspire de Foursquare et Facebook
Créé en 2004, le service Yelp propose aux internautes de rédiger leurs avis sur les lieux publics dans lesquels ils se rendent. Qu'il s'agisse, d'un bar, d'un restaurant, ou d'un cinéma il suffira d'effectuer une requête à partir du site pour retrouver diverses opinions pouvant alors contrebalancer votre programme de la soirée. Déjà internationalisé et présent en France depuis le mois de mai, Yelp souhaite donc s'inscrire davantage dans la mouvance « hyper locale » en proposant aux commerçants un programme de fidélité.

L'idée n'est pas nouvelle. Foursquare ou Gowalla misent déjà sur ce marché avec leurs applications mobiles invitant les mobinautes à partager leur position géographique au sein de leurs contacts et des réseaux tiers connectés. Les services hyperlocaux permettent aux commerçants de vérifier la fidélité d'un client et, le cas échéant, lui proposer des offres promotionnelles. L'idée fut reprise par Facebook en août avec la fonctionnalité Places à laquelle le PDG Mark Zuckerberg y a ajouté une série de « Deals » commerciaux en début de mois.

Sur son blog officiel, l'équipe de Yelp invite alors les professionnels à consulter leur tableau de bord personnel au sein duquel ils pourront créer certains avantages pour leurs clients fidèles. Parmi les options proposées il est possible d'effectuer une réduction sur le prix de vente initial, de fixer un tarif alternatif ou encore d'offrir un produit gratuitement.

Pour l'heure ce nouveau programme est déployé en Amérique du Nord et en Irlande.

A lire également

Le réseau communautaire Facebook accueille toujours plus de mobinautes et annonce avoir passé le cap symbolique des 200 millions d'utilisateurs mobiles. Au mois d'avril dernier la société de Mark Zuckerberg enregistrait 100 millions de membres consultant le site depuis un téléphone portable ; un chiffre qui est ensuite passé à 150 millions au mois de juillet.

En pleine croissance du marché du smartphone, les sites mobiles de Facebook sont optimisés aussi bien sur l'iPhone, les BlackBerry, Windows Phone ou encore Symbian. Dans ce contexte, la société a annoncé une nouvelle stratégie visant précisément à densifier davantage son trafic à partir des smartphones.

Les terminaux équipés du système Android recevront une mise à jour de l'application embarquant deux nouvelles fonctionnalités: Places et Groups. La première tire partie de la puce GPS et permet aux utilisateurs de spécifier depuis leur téléphone l'endroit où ils se trouvent sur leur "mur". La version 1.4 de l'application donnera également accès aux nouveaux groupes simplifiant le partage entre les membres du réseau. Sur l'iPhone, Facebook Mobile, qui embarque déjà Places, passera pour sa part en version 3.3 et intégrera aussi ces nouveaux groupes ainsi que la possibilité d'ajouter l'un de ses contacts à une liste de favoris.

Cependant la véritable annonce qui a été formulée hier soir concerne Deals ("Promotions" en français), une fonctionnalité pour l'heure réservée aux Etats-Unis et à l'iPhone et qui s'inspire un peu plus de Foursquare. La société a en effet négocié une série de partenariats avec différents commerçants. Ainsi, via la fonctionnalité Places, le mobinaute sera en mesure de localiser les commerces (restaurants, cafés, prêt-à-porter, salles de sport...) aux alentours et de repérer ceux avec lesquels Facebook a signé un accord. Il suffira alors de se rendre sur les lieux puis de partager sa position sur son profil utilisateur pour bénéficier de cette offre spéciale.

Au mois de mai Facebook avait déjà tenté l'expérience avec la chaine de fast-food McDonald's. Pour Deals, Facebook a négocié des accords avec les enseignes Starbucks, Macy's, JCPenney, Gap ou encore H&M. Etant donné la popularité de Facebook et le nombre croissant d'utilisateurs mobiles, l'on imagine que les autres commerçants souhaiteront être de la partie.

Toujours dans l'optique de densifier le trafic sur son réseau, Facebook annonce qu'il est désormais plus simple de s'identifier sur les applications embarquant ses interfaces de programmation. En effet, si l'internaute s'est déjà connecté au travers de Facebook Mobile sur son téléphone, il n'aura plus besoin d'entrer ses identifiants pour s'authentifier sur une application tierce. Cette nouveauté fonctionne déjà sur Yelp, Groupon ou encore Zynga Poker. Il faudra cependant posséder un smartphone compatible : Android ou iOS4 (gestion du multi-tâche).

Enfin concernant la rumeur relayée par le blog américain Techcrunch autour d'un potentiel téléphone ou d'un système mobile fabriqué par Facebook, le PDG de la firme a nié en bloc. « D'une part, nous ne fabriquons pas de matériel » déclare Mark Zuckerberg, " et d'autre part, notre but n'est pas de commercialiser des choses physiques mais bien de faire en sorte que tout puisse être social ».

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours