Google : 6,4% du trafic Internet

le 26/10/2010 à 12:40
Google : 6,4% du trafic Internet
Le cabinet d'analyse Arbor Networks vient de publier de nouvelles données à propos du trafic de Google. Depuis le mois de janvier, la société californienne aurait enregistré une forte activité. En se basant sur les statistiques enregistrées par plus de 110 fournisseurs d'accès à internet autour du monde, les experts estiment que Google compte aujourd'hui en moyenne pour 6,4% du trafic Internet mondial contre 5,7% au mois de janvier.

"Seul un opérateur de niveau 1 possède toujours plus de trafic que Google », explique ainsi Arbor Network en ajoutant que la croissance de Google est encore plus rapide que celle du web tout entier qui affiche une progression de 40 à 45% par an.

Plusieurs facteurs expliquent cette croissance. Outre la popularité du moteur de recherche, rappelons que YouTube accueille 24 heures de vidéo toutes les 60 secondes et que le système Android connait également une forte progression. Pour la firme de Mountain View tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes puisque face à cette montée, la société a présenté des résultats financiers en hausse de 23% par rapport à l'année dernière avec des revenus annuels s'élevant à 7,29 milliards de dollars.

A lire également

Internet Explorer poursuit sa "descente infernale" en Europe, au point d'être pour la première fois détrôné en Allemagne, d'après le dernier baromètre des navigateurs en date du cabinet AT Internet. Le navigateur Web de Microsoft y a perdu 11 % de part de marché en un an, chutant de 50,4 à 39,4 %, pendant que Firefox continuait sa croissance, passant de 41,6 à 48,4 %.

Internet Explorer perd quasiment autant de part de marché en France, 10 %, mais son avance fulgurante le tient encore loin devant Firefox, qui n'a pas ici le même succès. Le premier est effectivement passé de 63,0 à 53,0 % tandis que le second n'a gagné que 2,3 % pour passer de 28,9 à 31,2 %.

À l'échelle européenne, Internet Explorer a perdu plus de 8 points en un an. Le butineur de Microsoft ne représente désormais qu'un peu plus de la moitié du trafic des sites web d'un pays européen, 53,8 % en juin 2010 contre 62,2 % en juin 2009.

Cette chute se fait naturellement au bénéfice des concurrents, et en particulier du plus jeune d'entre eux : Chrome. Le navigateur de Google est celui qui a connu la plus forte croissance puisque sa part de marché a quasiment triplé, passant de 2,3 à 6,8 %. Les multiples campagnes de publicité en sa faveur, de la page d'accueil de Google au métro parisien en passant par la presse écrite, y ont vraisemblablement largement contribué.

Enfin Opera, pourtant à l'initiative du ballot screen, reste quant à lui quasiment stable en passant de 2,2 à 2,4 % en un an.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours