Oracle et IBM signent le Pacte Java

le 12/10/2010 à 23:02
Oracle et IBM signent le Pacte Java
Oracle semble vouloir apaiser un peu les tensions autour de Java, après l'épisode Dalvik qui l'avait opposé à Google et à son système d'exploitation mobile Android. L'éditeur a signé un pacte Java avec IBM, qui met fin de fait aux démêlés judiciaires que Big Blue avait connu sur Java, du temps de Sun Microsystems.

Selon les termes de l'accord, IBM abandonnera ses efforts de développement - par le biais du projet Apache Harmony - pour le projet OpenJDK, lancé en 2006 par Sun et désormais géré par Oracle. « Cela devrait mettre fin à certains questionnements sur le futur de Java, » estime Rod Smith, vice-président des technologies émergentes chez IBM.

Selon IBM et Oracle, ce dernier a contacté Big Blue il y a seulement une semaine. L'accord aurait donc été trouvé en un temps record, signe de son importance selon Oracle. « L'accord reflète la réalité stratégique à laquelle nous faisons tous deux face, » explique Adam Messinger, l'un des vice-présidents logiciels d'Oracle. « Nous coopérons et nous combinons nos ressources pour accélérer l'innovation sur la plateforme Java. »

L'accord couvre tous les champs d'application de Java, sauf pour les parties mobiles et téléphones portables.

A lire également

Oracle semble vouloir apaiser un peu les tensions autour de Java, après l'épisode Dalvik qui l'avait opposé à Google et à son système d'exploitation mobile Android. L'éditeur a signé un pacte Java avec IBM, qui met fin de fait aux démêlés judiciaires que Big Blue avait connu sur Java, du temps de Sun Microsystems.

Selon les termes de l'accord, IBM abandonnera ses efforts de développement - par le biais du projet Apache Harmony - pour le projet OpenJDK, lancé en 2006 par Sun et désormais géré par Oracle. « Cela devrait mettre fin à certains questionnements sur le futur de Java, » estime Rod Smith, vice-président des technologies émergentes chez IBM.

Selon IBM et Oracle, ce dernier a contacté Big Blue il y a seulement une semaine. L'accord aurait donc été trouvé en un temps record, signe de son importance selon Oracle. « L'accord reflète la réalité stratégique à laquelle nous faisons tous deux face, » explique Adam Messinger, l'un des vice-présidents logiciels d'Oracle. « Nous coopérons et nous combinons nos ressources pour accélérer l'innovation sur la plateforme Java. »

L'accord couvre tous les champs d'application de Java, sauf pour les parties mobiles et téléphones portables.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours