Microsoft met à jour Office Web Apps

le 24/09/2010 à 13:32
Microsoft met à jour Office Web Apps
Microsoft annonce une série de nouveautés pour ses outils bureautiques hébergés Office Web Apps. Après avoir rendu ces derniers disponibles outre-Atlantique et outre-Manche, sept nouveaux pays pourront en profiter dont la France. Dernièrement Office Web Apps fut implementé au sein de Hotmail pour la consultation et l'édition de documents reçus en pièce jointes.

En précisant que 90% des documents hébergés sur les serveurs de Microsoft furent initialement créés sur les applications locales de la suite Microsoft Office, l'équipe ajoute la possibilité d'ouvrir un fichier consulté directement au travers de ces dernières. D'une certaine manière, ce pourcentage soutien les propos que Microsoft a longtemps tenus à savoir : une stratégie 100% hébergée ne s'avérerait pas satisfaisante pour les utilisateurs et l'époque du logiciel classique n'est pas révolue.

L'équipe a rajouté la possibilité de pouvoir directement insérer sur son site ou son blog des présentations PowerPoint ainsi que des feuilles de calcul d'Excel. A l'instar du service web Slideshare, les documents PowerPoint pourront être affichés en plein écran. L'équipe ajoute que les transitions seront également conservées. De leurs côtés, les documents Excel pourront être présentés avec des droits d'écriture aux internautes, non pas pour modifier le contenu mais pour effectuer des calculs avec les formules spécifiées par son auteur ; par exemple pour simuler des mensualités sur un emprunt ou des tarifs dégressifs pour une commande en ligne.

Notons enfin que Excel rejoindra Word et PowerPoint sur les téléphones mobiles. Trois mois après son lancement Office Web Apps comptait 20 millions d'utilisateurs.

A lire également

Microsoft vient chasser sur les terres de Google et de sa suite de productivité dans le cloud Google Apps. Avec Office 365, l'éditeur veut fournir SharePoint, Exchange, Lync et Office Web Apps dans le cloud, en version 2010.

Le message de Microsoft est clair : les professionnels auront désormais une alternative à Google Apps pour la gestion de leur collaboration et de leurs communications dans le cloud. Dédié aux PME / PMI comme aux grandes entreprises, « Office 365 est le meilleur de notre expertise en termes de productivité, toutes les applications étant fournies dans un seul service de cloud computing, » selon Kurt DelBene, président de la division Office.

L'idée, c'est aussi d'élargir le public des applications professionnelles de Microsoft, auparavant réservées - en raison de leur coût - aux entreprises de taille importante. « L'artisan ou l'entrepreneur » pourra donc bénéficier de ces applications, selon Kurt DelBene, grâce à « une meilleure maitrise de ses coûts. » Il profitera « des dernières innovations et de logiciels à jour en permanence. Chacun peut ainsi se concentrer sur son travail tandis que Microsoft et ses partenaires s'occupent de la technologie. »

Si on peut noter que Microsoft aura mis du temps à mettre en place une solution unifiée face à Google, l'éditeur de Redmond confirme ainsi sa stratégie d'engagement en faveur du cloud computing. Les coûts sont ainsi abaissés. Une version pour les petites entreprises et les professionnels, réservée aux sociétés de moins de 25 employés, sera par exemple proposée à 5,25 euros par utilisateur et par mois. Elle embarquera les Office Web Apps, Exchange, SharePoint, Lync et un service de site web externe.

Pour les moyennes et grandes entreprises, Microsoft met en place différentes formules. Premier prix : 1,75 euros par utilisateur et par mois, pour Exchange Online uniquement, avec un plafond à 9 euros pour la suite complète.

Autre annonce de Microsoft : Office Professionnel Plus 2010 sera désormais disponible en modèle SaaS (Software-as-a-Service). Cette version ultime de l'offre combine la version la plus complète des offres précédentes à Office Professionnel Plus 2010. Messagerie électronique professionnelle, messagerie vocale, réseau social interne, messagerie instantanée, portails web, extranets, vidéoconférences, téléconférences conférences web et autres services seront disponibles à la demande, à partir de 22,75 euros par utilisateur et par mois.

Microsoft annonce par ailleurs la possibilité de postuler dès aujourd'hui au programme beta dans 13 pays, dont la France.
Petit à petit, Google tente de supplanter l'omniprésence de Microsoft Office au sein des entreprises et met régulièrement à jour sa suite d'outils en ligne Google Apps. Ainsi, après avoir rendu Google Documents compatible avec les formats de Microsoft Office 2007 et permis l'ajout de macros directement à partir de l'interface web via JavaScript, les ingénieurs de Mountain View présentent Google App Sync pour Microsoft Outlook. Cet utilitaire permet de remplacer Exchange et de synchroniser automatiquement ses données (emails, contacts, calendriers) directement entre Outlook et les éditions Premier et Education de Google App.

Directement à partir du calendrier, il est possible de rechercher un contact avec une fonction de remplissage automatique et de visualiser les calendriers partagés de ses collègues. Notons en revanche que les notes et les tâches ne seront pas synchronisées vers les serveurs de Google.

Eric Orth, développeur sur le produit Google Apps, explique dans un billet publié sur le blog officiel : « beaucoup de professionnels préfèrent utiliser l'interface de Gmail et les fonctionnalités auxquelles ils se sont habitués par le passé ». Il ajoute : « cependant il y a des gens qui adorent Outlook. Pour ces derniers nous avons développé Google Apps Sync pour Microsoft Outlook »

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours