Opera Mini pour iPhone approuvé par Apple

le 13/04/2010 à 19:10
Opera Mini pour iPhone approuvé par Apple
Le 23 mars dernier, la société norvégienne Opera Software annonçait la soumission à l'App Store d'une version d'Opera Mini pour iPhone. Trois semaines plus tard, Apple vient d'approuver le navigateur, qui est désormais disponible sur la plateforme de téléchargement iTunes.

Un dénouement heureux pour le navigateur, à l'heure où Apple a plutôt tendance à évincer les programmes entrant en concurrence directe avec ses propres applications. Le processus de validation a tout de même duré près de trois semaines, contre une seule en moyenne d'habitude. On imagine donc que la décision a du être difficile pour la firme de Cupertino.

En marge de l'annonce de la soumission du navigateur à Apple, Opera Software avait diffusé une vidéo démontrant qu'Opera Mini pouvait offrir une navigation jusqu'à 6 fois plus rapide que Safari, le navigateur natif de l'iPhone, grâce au système Opera Turbo qui qui réduit le poids des pages via compression des données côté serveur. Son système de cache offre par ailleurs un retour rapide aux pages précédemment visitées sans aucun rechargement. Enfin, sa page d'accueil permet d'intégrer jusqu'à 9 raccourcis pour accéder rapidement aux sites favoris, et le navigateur peut gérer jusqu'à 5 onglets ouverts en même temps.Télécharger Opera Mini pour iPhone et iPod touch sur Clubic !

Plus rien n'empêche désormais les adeptes de la machine d'Apple de se faire leur propre opinion.

A lire également

Disponible sur l'App Store depuis le 13 avril, Opera Mini pour iPhone démarre sur les chapeaux de roue. L'application a effectivement été téléchargée plus d'un million de fois le jour de son lancement. Elle occupait ce matin la première place du classement des applications gratuites dans le monde entier, comme le montrait alors le classement officiel, que l'éditeur s'est empressé de relayer.

Opera Mini pour iPhone est le premier véritable navigateur internet tiers approuvé par Apple. La firme de Cupertino avait certes déjà approuvé d'autres navigateurs, mais ils reposaient tous sur le même moteur de rendu que Safari Mobile. Les conditions d'utilisation du kit de développement de l'iPhone interdisent pourtant l'utilisation d'autres interfaces de programmation (API) que celles fournies par Apple, et les multiples évictions passées ont montré qu'Apple interdisait les applications entrant en concurrence avec les siennes… Jusqu'à présent.Le navigateur internet mobile d'Opera fait donc figure d'exception à plus d'un titre. Non seulement il ne repose pas uniquement sur les API du système d'exploitation de l'iPhone, mais en plus il concurrence l'une de ses application phare. Cette ouverture soudaine et inexpliquée est d'autant plus étonnante que Safari Mobile talonne Opera Mini, navigateur internet mobile le plus utilisé au monde, en terme de parts de marché. Nul n'est toutefois à l'abris d'une éviction tardive, bien qu'une telle décision induirait vraisemblablement une chute en image de marque au moins égale au gain que l'approbation peut produire à présent.

Reste à savoir si Opera transformera l'engouement des premiers jours. L'avenir nous dira si le million d'installations traduira une variation sensible des parts de marché des navigateurs internet mobiles. Les commentaires sont d'ailleurs partagés sur l'App Store, où Opera Mini obtient tout juste la moyenne avec plus de 2 000 avis. Les uns louent sa rapidité tandis que les autres critiquent son ergonomie.

Peut-être Apple a-t-il justement voulu redorer son blason en pariant sur un succès éphémère pour son concurrent ?

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours