Intégrer la recherche Google Book

le 03/02/2010 à 21:26
Intégrer la recherche Google Book
Le site IBM developer montre sous la forme d'un tutorial comme intégrer votre recherche avec l'API Google Book et d'analyser les résultats. L'utilisation est possible en utilisant Zend_Gdata de Zend Framework.

L'article se décompose par un aperçu des possibilités offertes et de voir les informations récupérées. Jusqu'à prendre un cas précis.

- Integrate Google Book Search into a PHP application

A lire également

La rumeur était fondée ! Google a confirmé lancer le 2 septembre 08 la version bêta de son propre navigateur web open source : Google Chrome. Ce matin, seul le comic book de présentation, dévoilé dès lundi par le dessinateur McCloud sur blogoscoped, est accessible à tous."L'interface du navigateur est simple, dépouillée (...) Comme la page d'accueil classique de Google, Google Chrome est propre et rapide (...) Sous le capot, nous avons réalisé les fondations d'un moteur capable de bien mieux gérer la complexité des applications web d'aujourd'hui. Chaque onglet est placé dans un 'sandbox' isolé (...) Nous avons amélioré la vitesse et le temps de réponse. Nous avons également développé un moteur JavaSript plus puissant, V8, pour gérer la prochaine génération d'applications web", ont déclaré deux ingénieurs de Google sur le blog du moteur de recherche.

Avant d'ajouter : "Pourquoi nous lançons Google Chrome ? Parce que nous croyons que nous pouvons apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs, et en même temps, participer au développement de l'innovation sur le web".

Chrome devrait par ailleurs intégrer l'outil Gears mis au point par Google, permettant un accès déconnecté (offline) à un service en ligne (online).

A n'en pas douter Google Chrome va bousculer le marché du browser. Plus que Microsoft Internet Explorer, qui domine le marché (IE étant préinstallé sur les PC sous Windows), c'est Firefox qui devrait être directement concurrencé, alors que la filiale commerciale de la fondation Mozilla et la firme de Moutain View viennent tout juste de renouveler l'accord financier les unissant. D'autres, comme Safari d'Apple et Opera, auront également fort à faire pour élargir leurs bases d'utilisateurs.

"Un concurrent de plus dans le domaine des navigateurs, en Open-Source en plus, c'est une bonne nouvelle ! Ca devrait stimuler plus encore l'innovation", commente Tristan Nitot, président de Mozilla Europe.

Aujourd'hui, la plupart de ces acteurs coopèrent. Ainsi Google a utilisé des composants du WebKit d'Apple et de Mozilla Firefox. Quoi qu'il en soit, dans un premier temps, la bêta de Chrome sera uniquement disponible sous Windows. Les utilisateurs de Linux et de Mac OS X devront patienter.
L'éventualité de nouveaux démêlés avec les sociétés d'auteur américaines n'empêche pas Google de continuer à avancer sur son projet de "bibliothèque universelle", Google Book Search. Le numéro un mondial de la recherche en ligne a en effet procédé cette semaine à une légère refonte de son service.

Parmi les nouveautés, on signalera une navigation améliorée au sein des ouvrages, avec un menu permettant d'accéder directement à un chapitre donné, un nouveau mode de visualisation basé sur des miniatures, ou la possibilité d'effectuer un lien hypertexte vers un contenu bien précis. Outre un moteur de recherche amélioré, Google Books permet maintenant d'intégrer à son site ou à son blog un lecteur affichant le contenu d'un des ouvrages stockés sur le service.

Depuis l'ouverture du service en 2004, Google suscite la désapprobation des principales sociétés d'auteur américaines, qui lui reprochent de diffuser des ouvrages soumis au droit d'auteur sans autorisation préalable des ayants droit. Google légitime quant à lui sa démarche en expliquant qu'il met à disposition des extraits ou l'intégralité d'ouvrages qu'il est difficile de se procurer, et dynamise le marché en proposant des liens directs vers les services marchands susceptibles de les commercialiser.

Depuis, il a été décidé qu'une partie des revenus publicitaires générés par Google via son outil recherche de livres soit redistribuée aux auteurs et aux éditeurs américains. Le département de la Justice américain vient toutefois d'ouvrir une enquête afin de déterminer si cet accord ne viole pas les lois antitrust. Les autorités européennes de la Concurrence pourraient également se pencher sur le dossier.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours