Facebook reste le réseau social le plus connu en France

le 15/01/2010 à 21:38
Facebook reste le réseau social le plus connu en France
Les réseaux sociaux sont de plus en plus populaires en France. C'est ce qu'il en ressort d'un sondage Ifop réalisé en novembre dernier auprès d'un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française.

Il apparait en effet que Facebook reste le réseau social le plus ancré dans les mémoires, 97% des sondés déclarant le connaitre, ne serait-ce que de nom (ils étaient 93% au printemps 2009). 93% connaissent Copainsdavant contre 83% Myspace. Arrivent ensuite Skyrock (82%), Windows Live (81%) et Twitter (63%). Et de tous les réseaux sociaux, c'est bel et bien ce dernier réseau de micro-blogging qui a vu sa notoriété augmenter le plus rapidement.

"L'année 2009 a été celle de l'explosion de Twitter", indique l'Ifop. En effet, 4% seulement des français connaissaient Twitter à l'automne 2008 contre 28% au printemps 2009 et 63% à l'automne dernier.

En termes de membres, le français Copainsdavant devance sensiblement les américains Facebook et de peu Windows Live. 49% des sondés déclarent avoir une compte sur Copainsdavant contre 46% sur Windows Live et 37% sur Facebook. Mais Facebook croit plus rapidement que Copainsdavant (+7 points en six mois pour l'américain contre +4 points pour le français). Ils ne sont en revanches que 5% à avoir un compte sur Twitter, confirmant le fait que les réseaux sociaux les plus connus ne sont pas les plus actifs en nombre de membres.

Le sondage révèle enfin que 77% des internautes déclarent être membre d'au moins un réseau social en ligne. En moyenne, un internaute est inscrit à près de 2 réseaux sociaux.

A lire également

Facebook a annoncé lundi soir l'acquisition du réseau social Friendfeed pour un montant non communiqué. Les douze employés de Friendfeed, dont onze ingénieurs, rejoindront très prochainement les équipes de Facebook à Palo Alto (Californie) où, d'après un communiqué, ils « apporteront aux 250 millions d'utilisateurs de Facebook à travers le monde les innovations développées sur Friendfeed ».

Lancé en octobre 2007 par quatre anciens employés de Google, Friendfeed se présente comme un réseau social simplifié où les utilisateurs sont invités à partager, en temps réel, pensées, photos et fichiers, chaque publication pouvant faire l'objet de commentaires ou d'une approbation, via une fonction "dire que ça me plait", aujourd'hui copiée par Facebook sous la forme "j'aime". Commentaires et nouveaux contenus apparaissent en temps réel, de façon à créer les conversations les plus spontanées possibles : un fonctionnement finalement bien plus proche de celui de Twitter que de celui de Facebook.

Si Facebook reste la plateforme privilégiée pour qui souhaite rapidement se constituer et suivre un réseau, le réseau n'a pour l'instant pas su s'enrichir de la spontanéité d'un Twitter, où les informations fusent en temps réel mais se trouvent rapidement noyées dans le "bruit" de la conversation. Friendfeed se situe en quelque sorte à mi-chemin entre les deux services, avec une diffusion très rapide de l'information qui se trouve toutefois structurée par les utilisateurs et donne lieu à des conversations bien plus aisément identifiables. Encore peu connu en France, Friendfeed connait déjà un grand succès auprès des geeks de la Silicon Valley, mais aussi dans certains pays comme l'Iran où, en raison de sa popularité, il a d'ailleurs été récemment bloqué par les autorités.

Pour l'instant, les fondateurs de Friendfeed indiquent que le service reste opérationnel, sans changements particuliers. On ne sait toutefois pas ce qu'il en adviendra sur le long terme. Les équipes de Facebook peuvent quant à elles s'enorgueillir d'accueillir onze nouveaux talents, parmi lesquels Paul Buchheit, créateur de la messagerie Gmail de Google.

Au niveau mondial, Facebook est aujourd'hui crédité par ComScore d'une audience mensuelle de 340 millions de visiteurs uniques, devenant de fait le quatrième site le plus populaire au monde, tandis que Twitter compterait pour sa part près de 45 millions de visiteurs uniques.

Mise à jour : selon le Wall Street Journal, le montant de la transaction est estimé à 50 millions de dollars.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours