Bientôt un accord entre Bing et Wolfram Alpha ?

le 26/08/2009 à 21:52
Bientôt un accord entre Bing et Wolfram Alpha ?
Décidément, Microsoft semble bien déterminé à détrôner Google sur le marché de la recherche sur Internet. Après avoir lancé son nouveau moteur Bing et signé un accord de dix ans avec le numéro deux Yahoo! la société de Steve Ballmer serait, selon certaines sources, en train de finaliser un accord avec les dirigeants de Wolfram Alpha.

Wolfram Alpha ? Souvenez-vous, nous vous en parlions au mois de mars, il s'agit du moteur de recherche sémantique mis au point par le physicien britannique Stephen Wolfram, notamment connu pour ses travaux sur le logiciel Mathematica. Wolfram Alpha se base sur les technologies standards de la sémantique comme le langage d'ontologie web (OWL), RDF ou le langage de requête Sparql recommandé par le consortium W3C. En structurant les données du web et en couplant ces dernières à plusieurs millions d'algorithmes le moteur est alors capable d'afficher une réponse précise à une question bien spécifique.

C'est précisément cette technologie que souhaite intégrer Microsoft à son moteur Bing afin de le rendre encore plus pertinent. Selon certaines sources proches de cet accord, Wolfram Alpha profiterait de son côté d'une visibilité sur les résultats affichés au travers de Bing.

Si les autorités de régulation du commerce donnent leur feu vert au partenariat entre Microsoft et Yahoo!, l'on estime que Bing bénéficiera d'une part de marché entre 25 et 30%. Reste à savoir si les internautes invétérés de Google seront prêts à couper leurs habitudes et à se laisser séduire par un ensemble de technologies concurrentes.

A lire également

Selon le magazine All Things Digital, le site de micro-blogging Twitter serait en pleine discussion avec Microsoft d'un côté et Google de l'autre. Les deux géants souhaiteraient en effet conclure un partenariat leur permettant de tirer profit de la multitude des données mises en ligne par les internautes (les fameux « tweets »). Ces données seraient directement intégrées au sein de leurs moteurs de recherche pour retourner des résultats en temps réel. Les publications de Twitter permettraient par exemple de retourner des réponses plus précises à une question formulée par un internaute.

De son côté Twitter recevrait un versement de « plusieurs millions de dollars » ainsi qu'une part sur les revenus publicitaires générés par les moteurs de recherche. Pour Twitter il s'agit en effet de trouver un modèle économique stable. Selon les sources proches de cette affaire, ce partenariat ne serait pas exclusif, Twitter ne souhaitant pas perdre son indépendance en réservant cette offre à un acteur du marché en particulier. Cela signifie donc que Google et Microsoft pourraient tout deux mettre en place cette technologie. La firme de Redmond avait d'ailleurs tenté l'expérience en créant bingtweets.com en partenariat avec Federated Media.

En juillet dernier Carol Bartz et Steve Ballmer ont signé un partenariat de 10 ans au travers duquel Microsoft pourrait profiter de la technologie de Yahoo! pendant que ce denier remplacerait son moteur par Bing. Si cet accord aboutit l'on peut donc se demander si la firme de Sunnyvale sera en mesure d'en profiter. Yahoo! a déjà implémenté les résultats de Yahoo! Questions / Réponses pour dynamiser son moteur de recherche.

Rappelons que d'autres rumeurs spéculaient également sur un éventuel partenariat entre Bing et Wolfram Alpha afin d'intégrer au sein du moteur une technologie de recherche sémantique plus poussée.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours