Sugar : le système de l'OLPC sur clé USB

le 24/06/2009 à 21:40
Sugar : le système de l'OLPC sur clé USB
La fondation Sugar Labs, chargée de développer des logiciels éducatifs open source, annonce la disponibilité de "Sugar on a Stick" en version 1.0. Disponible en libre téléchargement à partir de sugarlabs.org, le système peut-être chargé au sein d'une clé USB d'1 Go et donc fonctionner sur les PC et netbooks.

Initialement développé pour la fondation OLPC, la plateforme Sugar Learning embarque plusieurs applications à destination des élèves afin de les accompagner dans leur apprentissage de la lecture, de l'écriture ou encore du dessin. En tout, 40 activités scolaires sont couvertes par Sugar Labs. Notons également la présence de la suite ludique GCompris développée par Bruno Coudoin qui propose plus d'une centaine d'activités et qui a reçu le prix éducatif lors des trophées du libre en 2003.

Walter Bender, fondateur et directeur de Sugar Labs déclare : "Sugar on a Stick est une excellente manière d'essayer Sugar sans toucher au disque dur de votre ordinateur. Aussi, il fonctionne très bien sur les PC les plus vieux et les moins rapides et les netbooks les moins puissants. Il existe aussi une version pour l'OLPC XO-1 et sera embarqué au sein des prochains OLPC XO-1.5 en automne".

A lire également

Nicholas Negroponte, le créateur de la fondation OLPC (One Laptop Per Child), s'est récemment exprimé au sujet de ses ordinateurs XO initialement prévus pour être commercialisés à 100 dollars dans les pays défavorisés. Dans un entretien livré à ZDnet Asia, il explique qu'à ses débuts, ni Intel, ni Microsoft ne croyaient en son projet. Cependant, très vite, les fabricants se sont lancés à leur tour dans la commercialisation de mini portables d'entrée de gamme, à destination du public cette fois, c'est notamment le cas d'Asus et de son Eee PC.

L'OLPC doit ainsi faire face à "une résistance inattendue de l'industrie" mais également à un ralentissement des ventes dans certains pays comme en Lybie où la distribution a été plafonnée à 15 000 machines au lieu de 1,5 million. L'un des pays les plus actifs reste certainement le Pérou où l'on dénombrerait 350 000 XO avec une commande de 2,2 millions de machines supplémentaires.

Le PDG explique également que le système embarqué, Sugar OS, mis au point par Red Hat, était un bien mauvais choix. Selon lui, "la plus grosse erreur était de ne pas avoir Sugar OS en tant qu'application sur un environnement Linux classique". Il ajoute : "au lieu de cela nous avons utilisé Sugar pour gérer la batterie et les réseaux sans fil... c'est devenu une sorte d'omelette. Le BIOS est en communication directe avec Sugar, donc le tout est devenu vraiment mal fichu". M. Negroponte explique ensuite que le développement aurait dû être beaucoup plus propre "à l'image de la version que nous mettons à disposition sur clé USB". Nicholas Negroponte n'exclut donc pas que les prochains ordinateurs XO puissent être livrés nus avec simplement le système Sugar OS embarqué sur clé USB.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours