Microsoft reconsidère la stratégie de MSN Video

le 18/06/2009 à 22:23
Microsoft reconsidère la stratégie de MSN Video
Sur le marché de la vidéo en ligne, face au succès fulgurant de YouTube, Microsoft pourrait réduire le développement de MSN Soapbox lancé fin 2006. En effet, Erik Jorgensen, vice-président de la branche Internet, explique que la société "est actuellement en train de réfléchir sur la marque Soapbox, ce qu'elle signifie pour MSN et la manière dont elle s'intègre dans (la) stratégie".

A ce jour, l'on dénombrerait 35 millions de visiteurs uniques sur MSN Video et 250 millions de clips joués chaque mois. Sur le marché américain, Microsoft a une part de 2% et se place en cinquième position derrière Yahoo!, Hulu, Fox et Google, l'éternel leader avec 40,9 %.

Plutôt que de fermer complètement le service Microsoft pourrait revoir son intégration au sein du portail. "La vidéo en ligne est un élément clé de l'expérience MSN", explique Microsoft, "nous restons déterminés à proposer une expérience fascinante pour l'internaute tout en gardant un oeil sur nos objectifs dans ce climat économique houleux". Rappelons qu'en fin d'année dernière Microsoft a revendu MSN Groups à la firme Multiply. Au mois de mars 2009 la société annonçait la fermeture de son encyclopédie Encarta d'ici à la fin de l'année. Ce mois-ci nous apprenions également que le logiciel Money ne serait plus du tout commercialisé à partir du 30 juin prochain outre-Atlantique.

A lire également

Selon le magazine CNet US, à la rentrée, Microsoft pourrait présenter une nouvelle page d'accueil pour son portail Internet MSN. A l'image de Yahoo! et AOL, Microsoft reconsidère la stratégie de plusieurs de ses services web. Ainsi après avoir fermé MSN Encarta et MSN Money Plus, nous apprenions récemment que Microsoft s'interroge aussi sur le modèle de son service MSN Video.

Depuis plusieurs mois la branche Internet du géant de Redmond travaille sur MSN Next, une page principalement tournée vers le contenu multimédia et faisant usage de la technologie Silverlight. Parallèlement, plusieurs modèles différents sont testés dans divers pays. La nouvelle page devrait être plus claire, avec moins de thématiques et une mise en avant de contenu communautaire.

Cette nouvelle page devrait limiter les options de personnalisation. En effet, s'il y a quelques années, les services de pages d'accueil personnalisées fleurissaient sur la Toile, les initiatives de Microsoft (Start.com / Live.com) ne se sont pas révélées très populaires. Erik Jorgensen, vice-président de MSN, explique à Cnet qu' : "il y a une limite au nombre de gens intéressés dans ce niveau de travail". Nous devrions tout de même retrouver quelques modules tels qu'un aperçu des derniers emails de sa boîte Hotmail.Crédits : Cnet

Erik Jorgensen précise également que le contenu éditorial devrait progressivement être géré par une série d'algorithmes plutôt que par des personnes physiques et ce, afin d'analyser et de publier les sujets les plus susceptibles d'intéresser les lecteurs. Treize ans après sa création MSN accueillerait régulièrement 37% des internautes. "Cela ne s'adresse pas à tout le monde mais pour une bonne partie du marché, cela représente une expérience incontournable de l'Internet", déclare M. Jorgensen.

Le 30 octobre 2008 AOL a sorti sa nouvelle page d'accueil. Yahoo! travaille également sur un projet similaire, lequel a été repoussé à l'arrivée de la nouvelle PDG Carol Bartz. Ces deux portails ont cependant choisi une autre dimension en accueillant des services tiers et en utilisant leurs interfaces de programmation. Sera-t-il un jour possible de consulter ses emails de Gmail, Yahoo! ou AOL via MSN.com ? Rien est moins sûr.
Depuis quelques temps Microsoft reconsidère sa stratégie autour de la vidéo sur Internet. Ainsi après avoir fermé la section communautaire Soapbox au sein de MSN Video. Microsoft annonce le lancement d'un service de lecture en streaming baptisé MSN Video Player ; ce dernier sera disponible pour le Royaume-Uni dès la semaine prochaine.

Les vidéos proposées seront encodées au format Windows Media Video et Flash afin d'offrir une plus large compatibilité sur Mac OS X et Linux. L'on pourrait cependant se demander pourquoi Microsoft n'a pas choisi d'y embarquer sa technologie concurrente Silverlight. Ashley Highfield, l'un des dirigeants du groupe MSN, espère en tout cas attirer 23% des internautes britanniques friands de vidéo en streaming. Durant cette phase d'évaluation le contenu proposé proviendra de la BBC Worldwide et All3Media.

"Ce sera un point d'entrée pour les programmes télévisés britanniques récents et anciens", explique Ashley Highfield à la BBC. A la différence de l'iPlayer de la BBC qui permet de visionner les programmes de la semaine passée (catch-up TV), MSN Video Player offrira un plus large éventail de contenu. "Nous irons plus loin en proposant des programmes datant de quelques mois ou de quelques années", précise ainsi M. Highfield, avant d'ajouter que ce service ne se place donc pas en concurrent direct avec le réseau de télévision national.

MSN Video Player sera sponsorisé par la publicité. Pour cette expérience pilote de six mois, le portail aurait d'ailleurs vendu toutes ses publicités auprès des annonceurs. Si cette expérience s'avère satisfaisante, peut-être alors MSN France emboîtera le pas à MSN UK.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours