Windows 7 livré sans Internet Explorer en Europe

le 12/06/2009 à 22:21
Windows 7 livré sans Internet Explorer en Europe
Le magazine CNet US rapporte que Microsoft envisage de retirer le navigateur Internet Explorer des versions de Windows 7 qui seront commercialisées en Europe. En effet, la firme de Steve Ballmer aurait envoyé une note à l'attention des distributeurs OEM en les informant qu'ils seront libres de distribuer leurs machines avec un autre navigateur s'ils le souhaitent, voire plusieurs logiciels.

"Afin de s'assurer que Microsoft respecte la loi Européenne, nous publierons une version de Windows 7 différente et destinée au marché européen qui n'inclura pas Windows Internet Explorer », explique l'éditeur de Redmond dans ce mémo. « Microsoft offrira IE8 séparément et gratuitement et fera en sorte que la pré-installation d'IE8 sur Windows 7 soit facile et pratique pour les fabricants de PC en Europe ».

Cette initiative fait suite à la plainte déposée par la société norvégienne Opera Software auprès de la Commission Européenne pour abus de position dominante. D'autres acteurs se sont rangés du côté d'Opera, notamment la fondation Mozilla et Google. les plaignants estiment en effet, que l'intégration d'Internet Explorer au sein de Windows est une pratique anticoncurrentielle et un frein majeur pour l'innovation et la liberté des utilisateurs.

Déjà sanctionné par la Commission Européenne, Microsoft fut obligé de commercialiser Windows XP Home Edition N, une version du système n'embarquant pas par défaut le lecteur Windows Media Player... mais vendue plus cher que la version standard de Windows XP. Reste à savoir si la même stratégie sera suivie pour Windows 7.

A lire également

Depuis l'annonce en fin de semaine dernière de la tarification des différentes éditions de Windows 7 en Europe, diverses précisions, de taille, s'imposent.

Tout d'abord l'offre promotionnelle de pré-commande, à durée limitée, qui place Windows 7 Edition Familiale Premium à un tarif de 49,99 euros TTC et Windows 7 Edition Professionnelle à 109,99 euros TTC, s'entend en quantité limitée. Seuls 76 000 exemplaires ont été alloué pour les besoins du marché français (NDLR : l'histoire ne dit pas si les boîtes seront numérotées). Tant est si bien que si l'opération de pré-commande dure un mois, elle est susceptible de s'arrêter avant son terme, dès épuisement des stocks. Cette information nous a été confirmée par Microsoft France. Soulignons qu'au Japon, la précommande Windows 7 est déjà finie !

Concernant la question des éditions 32 et 64 bits, les deux disques seraient bel et bien livrés dans toutes les éditions de Windows 7, mais ce point est en attente de confirmation.

Pour ce qui est de l'édition Intégrale de Windows 7, elle serait proposée au prix de 299 euros TTC du 22 octobre au 31 décembre 2009, un tarif qui n'est pas encore confirmé pour le Microsoft Store français.

Retour sur l'absence de mise à jour en France (et en Europe)

Avant d'aborder l'épineuse question de la mise à jour Windows 7 et de sa tarification, il nous faut repréciser le contexte. Pour se mettre en conformité avec certaines recommandations ayant trait à la libre concurrence, Microsoft a pris une décision radicale : supprimer Internet Explorer 8.0 des versions européennes de Windows 7. En théorie donc, en installant Windows 7 par dessus Windows Vista, le module de mise à jour doit supprimer Internet Explorer chose qui n'a pas été prévue. Au passage, on ne sait pas encore comment télécharger Firefox sur une version de Windows sans Internet Explorer 8.0 ?

Quoi qu'il en soit, cette volonté de Microsoft d'appauvrir la version européenne de Windows 7 se traduira par l'absence de versions boîte mise à jour lors du lancement, le 22 octobre prochain. C'est pourquoi Microsoft France nous indiquait la semaine dernière que les versions complètes de Windows 7 seraient proposées au tarif des versions mises à jour. Mais Microsoft ne nous avait pas tout dit. En effet, la firme confirme travailler à l'élaboration de versions mises à jour de Windows 7 E : celles-ci verront le jour à une date encore inconnue, possiblement vers le début 2010.

Ceci entrainera automatiquement, rappelons-le, l'application d'une nouvelle grille tarifaire où le tarif des versions complètes commercialisées en Europe du 22 octobre au 31 décembre 2009 deviendra le tarif des versions mise à jour... En clair, les versions complètes verront leur prix augmenter !

Du rififi dans les tarifs

Mais revenons-en aux tarifs ! D'après les différents documents actuellement en circulation on s'aperçoit que si Microsoft fait un effort notable sur le prix de Windows 7 Edition Familiale Premium, les rabais consentis pour les autres éditions de Windows 7 sont presque nuls. Ainsi alors que Microsoft commercialisera au lancement l'édition Professionnelle de Windows 7 E 285 euros TTC, ce tarif passera par la suite à 309 euros. L'offre promotionnelle de lancement consiste donc en une remise de 24 euros alors que la même comparaison sur l'édition Familiale Premium fait ressortir une économie de 80 euros !

Finalement, passé l'effet d'annonce, avec un Windows 7 à 49,99 euros sur un temps limité et en quantités limitées, on s'aperçoit que Microsoft n'a pas franchement revu ses tarifs et que la firme de Redmond persiste et signe. Dommage !
Nouvelle péripétie pour la version européenne de Windows 7. D'abord prévu pour être livré sans navigateur internet en Europe, le futur système d'exploitation devrait finalement se contenter de proposer l'installation d'un navigateur concurrent au premier démarrage d'Internet Explorer.

Bien qu'il avait initialement prévu d'attendre une décision de la Commission européenne en faveur de cette proposition, Microsoft a donc décidé de commercialiser la même version de Windows 7 en Europe et dans le reste du monde. La firme de Redmond répond notamment aux fabricants d'ordinateurs qui ne se réjouissent pas d'avoir à déployer des versions différentes d'une région à l'autre. "De nombreux partenaires appréhendent de changer de version de Windows si la proposition du choix du navigateur est acceptée par la Commission européenne et que nous arrêtons de vendre Windows 7 E," relaie un porte-parole de Microsoft.

L'apparition en Europe de versions de mise à jour vers Windows 7 devrait en outre compenser la disparition de la déclinaison européenne. Microsoft n'avait effectivement pas prévu de mise à niveau pour les européens, clamant que le passage d'un Windows Vista doté d'Internet Explorer à u Windows 7 nu était problématique. Une installation à partir de zéro aurait alors été nécessaire, pour le plus grand plaisir des néophytes.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours