Charger une base en mémoire

le 18/06/2007 à 00:02
Charger une base en mémoire
Si vous voulez gagner en performances, pour des tests ou en production, et que vos données en sont pas trop grosses, il peut être intéressant de migrer les tables en mémoire, et utiliser le moteur de table 'memory' (anciennement HEAP).

Toutefois, le moteur memory n'est pas l'alter ego de InnoDB ou MyISAM, sinon, il sera bien plus souvent utilisé. Amedias a découvert qu'il devait effacer les clés étrangères pour pouvoir transformer ses tables InnoDB en tables memory.

Pour faire la transformation de moteur, et l'abandon des clés étrangère, il suffit de faire un tour dans la base informatin_schema : en une boucle, le tour est joué.

Il faut aussi noter que si la structure de la table est conservée, les données seront perdues au redémarrage du serveur. Il est donc recommandé de travailler sur une copie des données, mais jamais sur les données critiques.

- Loading a MySQL database in memory
- 14.4. The MEMORY (HEAP) Storage Engine

A lire également

Blob streaming est une fonctionnalité du moteur MySQL PBXT de primebase qui va révolutionner l'utilisation des blob : désormais, le contenu des blobs est stocké directement dans le système de fichiers, et la lecture de ces blob se fait directement vers le client, sans passer par le moteur MySQL, ni le moteur de table. Au lieu de lire le blob dans le fichier de données, le charger en mémoire, puis l'envoyer à PHP, qui lui-même, alloue la mémoire pour le stocker temporairement, puis l'envoie au navigateur, c'est un raccourci qui est utilisé : le contenu est géré dans la table (ses metadonnées), mais stocké sur le système de fichiers, et accessible directement. Au passage, le stockage d'images en base de données devient raisonnable en termes de performances.

PrimeBase a 2 projets Google cette année : une extension PHP et le support dans phpMyAdmin. Espérons que cela arrive rapidement !

- Media Blob Streaming getting a Google boost
- Media Blob Streaming
- BLOB Streaming Support for phpMyAdmin
- Streaming Enabled MySQL Driver for PHP
- PrimeBase
Les développeurs du système Jolicloud, fondé par le français Tariq Krim, annoncent vouloir miser davantage sur le potentiel du HTML5 et présentent une nouvelle mouture embarquant la technologie du navigateur Chrome de Google. Rappelons que le système Jolicloud se base sur Debian et Ubuntu 9.10 et offre une interface spécialement conçue pour les netbooks.

A l'instar de Chrome OS qui devrait tirer parti des applications hébergées et des technologies web de mise en cache, Jolicloud, présenté en alpha en juin dernier, embarque à ce jour plus de 600 services web directement intégrés à l'interface utilisateur. Jusqu'à présent Jolicloud utilisait le moteur de rendu de Mozilla Prism pour intégrer une application en ligne au sein de la plateforme. La dernière mouture embarque désormais une version personnalisée de Chromium baptisée Nickel et permettant de présenter une application web en mode plein écran et de la faire tourner de manière native.

Notons également que le changement du moteur de rendu offre une meilleure gestion de la mémoire, un point non négligeable sur un système conçu pour netbooks. Les utilisateurs actuels de Jolicloud recevront une simple mise à jour. Il est également possible de télécharger le code source ici.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours