Arcep : un million d'abonnements bas débit en France

le 05/05/2009 à 19:27
Arcep : un million d'abonnements bas débit en France
A l'occasion de la publication de son rapport sur les télécoms pour le quatrième trimestre 2008, l'Arcep signale une augmentation de 13,8% sur un an du nombre d'abonnements à Internet haut débit en France, avec 17,7 millions d'accès, soit 2,1 millions de plus qu'à la fin 2007. En parallèle subsistent 983.000 abonnements bas débit, qui représentent une part de moins en moins importante des revenus enregistrés par le secteur. Ce dernier aurait généré sur le trimestre 1,4 milliard d'euros, dont 1,3 proviennent du haut débit, avec une facture moyenne fixée à 24 euros hors taxe.

Corollaire du bas débit, la téléphonie fixe traditionnelle reste très présente, même si sa part tend à diminuer au profit de la voix sur IP. Sur les 40,7 millions d'abonnements au téléphone fixe dénombrés fin 2008, 59% des lignes sont dédiées à un abonnement de type RTC, indique l'Arcep, contre 68% un an plus tôt. la VoIP compte quant à elle pour 35% des abonnements, avec 14,4 millions de lignes, essentiellement obtenues par l'intermédiaire des box ADSL des opérateurs.

Dernier volet des formules triple play, la télévision sur ADSL concerne désormais 6,2 millions d'abonnements soit une progression de 36,8% sur un an. 37% des abonnés ADSL y sont éligibles, souligne l'Arcep.

En matière de téléphonie mobile, l'autorité observe le ralentissement de la croissance d'un secteur pénalisé par la diminution des revenus liés à la voix (- 0,4%), tendance compensée par la forte progression (+23,6%) des activités "data", ou accès à Internet mobile, qui avec 840 millions d'euros sur le trimestre, représentent désormais 18% de l'ensemble des revenus mobiles.

Toujours selon l'Arcep, les Français passeraient de moins en moins de temps à appeler depuis un téléphone fixe (4h23 en moyenne, soit -1,3% sur un an). Même constat du côté des mobiles (2h30, soit -5,5%), alors que la consommation de SMS (67,3 SMS en moyenne par abonné, soit +92%) et de data explose, dopée par l'introduction de nouvelles offres illimitées. Le moment idéal pour enfin s'attaquer au quadruple play ?

A lire également

L'Autorité de régulation des communications électroniques (ARCEP) vient de publier l'Observatoire du marché des télécoms en France en 2008. Celui-ci révèle que les "services mobiles et le haut débit demeurent les moteurs de la croissance du marché des télécommunications". L'année dernière la démocratisation d'Internet, et en particulier des offres triple-play, combinée au contexte économique, ont notamment poussé les foyers français à abandonner l'opérateur historique au profit de la téléphonie IP.

Le marché des télécoms a rapporté en 2008 44,2 milliards d'euros, en progression de 3,6%. Après avoir baissé de 12,5% en 2007, les investissements ont repris cette année pour 6,5 milliards d'euros, une hausse de 5,2%. Le secteur emploi directement 128 000 personnes, en baisse de 1,7%.

Un million d'abonnements au service téléphonique fixe ont été ouvert au cours de l'année, pour un total de 40,7 millions à la fin de l'année 2008. Si le nombre d'abonnement bas débit a diminué (2,4 millions de moins), il a été compensé par la croissance des abonnements IP (3,5 millions de plus). Les clients privilégient le dégroupage total et un quart des lignes fixes supportent uniquement un abonnement à la voix sur IP, contre 16% un an auparavant. Les français ont passé 107 milliards de minutes au téléphone, dont 44% en IP contre 32% un an plus tôt.

18,7 millions d'abonnements Internet ont d'ailleurs été recensés en 2008, dont 17,7 millions en haut débit.

Du côté de la téléphonie mobile, on dénombrait fin 2008 58 millions de cartes SIM, 4,8% de plus qu'en 2007. Le nombre de clients résidentiels (49,8 millions) a augmenté moins rapidement (4,4%) que le nombre de cartes entreprises (7,1%). Les 1,5 million de cartes internet et les nombreuses cartes de machine à machine sont à l'origine de cet accroissement, le nombre de cartes permettant des communications téléphoniques ayant diminué sur le marché des entreprises.

La généralisation de la gratuité des SMS s'est nettement ressentie en 2008. 34,8 milliards de SMS ont effectivement été échangés en 2008, contre seulement 19,4 milliards en 2007, soit une augmentation de 80%.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours