Windows 7 : reste à convaincre les professionnels

le 14/04/2009 à 22:53
Windows 7 : reste à convaincre les professionnels
Selon une étude du cabinet Dimensional Research, rapportée par le magazine Information Week, les professionnels et les entreprises ne seraient pas encore convaincus par les possibilités du prochain système d'exploitation de Microsoft, Windows 7. Selon ces premières estimations, la migration devrait être lente, voire très lente dans certains cas.

« Les premiers bêta testeurs se sont montrés plutôt élogieux envers les fonctionnalités et les performances de Windows 7, notamment en comparaison à Windows Vista », explique l'étude, mais les entreprises resteraient beaucoup plus méfiantes à son égard, du moins, dans un premier temps. En tout, 1100 professionnels ont été interrogés et il apparaît que 83% des sociétés auraient prévu de faire l'impasse sur Windows 7 dans sa première année de disponibilité. Dans la mesure où Windows Vista ne s'est pas avéré très populaire, cela signifie que beaucoup d'entreprises continueront à utiliser Windows XP, un système dont les mises à jours de Microsoft sont aujourd'hui officiellement stoppées, pour passer en mode de support étendu.

Parmi les sociétés ne souhaitant pas mettre à jour leurs infrastructures, la moitié d'entre elles mentionnent une réduction budgétaire due à la crise économique. "L'un des autres points récurrents concerne les problèmes de compatibilité des logiciels ", précise l'étude en question.

L'avenir de Windows 7 ne semble d'ailleurs pas plus rose puisque moins de 42% des entreprises interrogées aurait planifié de déployer le système sur leurs machines entre 12 et 24 mois seulement après sa disponibilité. Dans 24% des cas, la mise à jour devrait se dérouler entre deux et trois ans après la sortie officielle de Windows 7 et pour 17% des professionnels, il faudra même attendre plus de trois ans.

Reste à savoir si la firme de Redmond saura surprendre les DSI et si Windows 7 répondra à leurs attentes.

A lire également

Depuis le 1er septembre, Microsoft propose au téléchargement une version d'essai, valable 90 jours, de l'édition Entreprise de son futur système d'exploitation, Windows 7. En attendant la sortie grand public, prévue pour le 22 octobre, l'éditeur espère ainsi convaincre entreprises et professionnels de se familiariser avec les nouveautés du système et d'en vérifier la compatibilité avec les équipements et applications métier utilisés à date avant, pourquoi pas, d'envisager un déploiement. Cette version d'évaluation ne s'adresse logiquement pas aux membres des différents programmes Microsoft tels que Technet ou MSDN qui ont déjà accès depuis plusieurs semaines à la mouture finalisée, dite RTM, du système.

Proposée en cinq langues, dont le français, cette version d'évaluation s'installe sans numéro de licence, et doit impérativement être activée sous dix jours. Pour accéder au téléchargement, il faudra disposer d'un compte Live, et renseigner quelques informations quant à l'usage que l'on souhaite faire du logiciel. Au delà des 90 jours, le système s'arrêtera de fonctionner toutes les heures, prévient l'éditeur. Ce programme de test est ouvert jusqu'au 31 mars 2010.

Jusqu'à 35% de rabais pour des licences en volume

La mise en ligne de cette version d'essai intervient alors que Microsoft vient d'annoncer l'ouverture de son programme d'achat de licences en volume à destination des entreprises. Un lancement que l'éditeur accompagne d'une promotion immédiate pour ceux qui migreraient de XP ou Vista vers 7, valable jusqu'au 28 février prochain. La réduction, indépendante de celle que sont susceptibles d'appliquer les revendeurs, sera de 15% pour les Etats-Unis mais pourra monter jusqu'à 35% pour la France, pour les entreprises disposant d'au moins cinq postes informatiques.

Reste à savoir si ces différentes démarches favoriseront l'adoption rapide de Windows 7 en entreprise. « Il faut prendre en compte le fait que les entreprises mettent généralement de 18 à 24 mois pour effectuer le déploiement d'un nouveau système d'exploitation », reconnaissait récemment un représentant de l'éditeur interrogé par NetEco. Pour Microsoft, il importe donc de lancer l'entreprise de séduction le plus tôt possible.
Le 22 octobre prochain, Microsoft lancera son système d'exploitation Windows 7 auprès du grand public. Avec cette nouvelle mouture, la firme de Redmond entend bien redorer son image, plusieurs fois ternie par le système Windows Vista. En effet, ce dernier ne fut pas à la hauteur des espérances, aussi bien du côté des professionnels que du grand public. Steve Ballmer, le PDG du groupe, a lui-même affirmé que la société a souffert de cette aventure et entend bien redresser le tir avec Windows 7.

Pour sa part, Apple, dont la part de marché de ses ordinateurs ne cesse de croitre à travers le monde, souhaiterait précisément profiter de ce lancement pour ouvrir une campagne promotionnelle. Le magazine BusinessWeek rapporte en effet les propos de Philip W. Schiller, vice-président du département marketing chez Apple. En référence au lancement de Windows 7 il déclare : "pour nous c'est une excellente opportunité". La firme de Cupertino craindrait-elle Windows 7 ? Il faut dire que ces derniers mois, les retours d'expérience se sont avérés relativement positifs. Le système serait en effet plus léger et plus stable que Vista ; l'occasion pour les utilisateurs restés sur XP de mettre à jour leur système sans trop de déception.

Cependant M. Schiller explique que la mise à jour depuis Windows XP sera laborieuse car elle nécessitera de sauvegarder ses fichiers, formater son disque dur avant d'installer le système et ses programmes (encore faut-il que ces derniers soient compatibles). "N'importe quel utilisateur lisant ces étapes va probablement avoir une peur bleue. Si vous devez faire tout cela, alors pourquoi ne pas simplement acheter un Mac ?", déclare M.Schiller.

Microsoft reste cependant confiant et plusieurs fabricants ont annoncé leurs nouvelles machines spécialement conçues pour Windows 7. D'ailleurs "la plupart des gens migrant vers Windows 7 achèteront un nouvel ordinateur", affirme Parri Munsell, directeur des produits grand public chez Microsoft.

La société Apple saura-t-elle convaincre les utilisateurs de migrer vers Mac OS X plutôt que vers Windows 7 ? La firme de Cupertino ne cesse de baisser le prix de ses machines et multiplie les initiatives auprès des étudiants. Phil Schiller explique qu'il n'y aura probablement pas d'adoption massive du Mac du jour au lendemain mais qu'à chaque nouvelle version de Windows, le Mac gagne toujours plus de part de marché.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours