Yahoo! recherche un nouveau PDG

le 18/11/2008 à 00:19
Yahoo! recherche un nouveau PDG
Le conseil de Direction du portail Internet Yahoo! annonce chercher un nouveau leader. En effet, Jerry Yang, le co-fondateur et PDG de la firme de Sunnyvale a décidé de démissionner de sa position. Parmi les membres de la direction, c'est Roy Bostock qui est en charge de consulter les candidatures potentielles internes et externes et Yahoo! a fait appel à la firme spécialisée Heidrick & Struggles.

Roy Bostock explique : "Ces dix-huit derniers mois, et malgré des défis extraordinaires, Jerry Yang a mené à bien le repositionnement de Yahoo! sur une plateforme ouverte tout en améliorant la balance des coûts et des revenus.".

Cependant, Jerry Yang a souvent été critiqué pour ne pas avoir voulu vendre Yahoo! à Microsoft. Le premier février dernier, le géant de Redmond avait en effet proposé un rachat à 45 milliards de dollars à hauteur de 31 dollars par action. M. Yang s'est ensuite opposé à une acquisition à 33 dollars par action et demandait un minimum de 37 dollars. Depuis, l'action YHOO fluctue entre 10 et 11 dollars.

"Lorsque le conseil m'a demandé de devenir PDG pour mener à bien les transformations de la société, j'ai accepté parce qu'il me semblait important de redéfinir notre objectif futur en assurant une meilleure croissance " explique Jerry Yang avant d'ajouter : "maintenant que j'ai tracé un chemin plus ouvert pour Yahoo!, il est temps de passer ce rôle à un nouveau PDG".

Après avoir succédé à Terry Semel en juin 2007, Jerry Yang a entrepris de mettre en oeuvre un véritable chantier baptisé Yahoo! Open Strategy s'inscrivant dans la dimension sociale et communautaire de l'Internet d'aujourd'hui. Yahoo! a donc rompu une bonne fois pour toute avec le modèle traditionnel du portail propriétaire pour ouvrir ses principales interfaces de programmation et accueillir des applications tierces.

Lorsque le conseil de direction aura décidé du nouveau leader, M Yang reprendra ses anciennes fonctions de Chief Yahoo!

Un nouveau dirigeant pourrait-il changer la donne actuelle? La saga Microsoft-Yahoo! sera-t-elle au nouvel ordre du jour? Et qu'adviendra-t-il des discussions en cours avec AOL?

La nouvelle du départ de Jerry Yang à la tête de Yahoo! semble avoir été reçue de manière positive par les actionnaires de la société. Aujourd'hui, l'action YHOO a augmenté de plus de 13,5% et atteint 12,05 dollars contre 10,61 dollars à l'ouverture du Nasdaq.

A lire également

On n'avait plus entendu le chien de Lycos depuis quelque temps, mais voilà qu'il refait surface. Une entreprise de marketing en ligne indienne, Ybrant Digital, vient d'annoncer son intention de racheter le moteur de recherche pour 36 millions d'euros.

Cette acquisition va permettre à Ybrant d'offrir les technologies de Lycos à ses clients, y compris le moteur de recherche. Selon son PDG, Suresh Reddy, « cela va significativement améliorer nos activités de recherche en marketing. » Ybrant, avec 70 millions de dollars de chiffre pour l'année fiscale 2010, détient des droits exclusifs avec Microsoft en Amérique du Sud, et avec Yahoo en Ukraine, pour vendre leurs espaces publicitaires dans ces régions.

« Nous aidons les sites américains à vendre leur trafic international aux annonceurs, » explique Reddy. L'entreprise achète du trafic, et la revend aux annonceurs publicitaires. La technologie d'Ybrant lui assure aussi que l'entreprise peut offrir de la publicité ciblée aux annonceurs dans un nombre important de pays.

L'acquisition de Lycos va permettre à Ybrant une meilleure influence auprès des annonceurs, puisqu'il aura désormais les sites médias de Lycos à leur proposer. La fonctionnalité de moteur de recherche va aussi offrir à Ybrant une diversification de son portefeuille de solutions, qui consiste aujourd'hui essentiellement en bannières.

Daum, à qui appartient Lycos pour l'instant, va pouvoir recentrer ses ressources sur ses activités premières, qui comprennent la recherche, les services mobiles et la cartographie, selon un communiqué de presse. En 2004, Daum avait racheté Lycos à Terra Networks pour 95 millions de dollars. Selon son communiqué, il a réorganisé les activités de Lycos en 2009, et l'a rendu profitable.
Alors que plusieurs rumeurs spéculent sur l'introduction prochaine d'un nouveau réseau communautaire signé Google, le PDG Eric Schmidt a annoncé hier, lors d'une conférence, que les produits phares de la société recevraient peu à peu des fonctionnalités communautaires.

Ces nouveautés devraient être déployées sous la forme de couches se superposant au service d'origine et devrait se traduire par de nouvelles acquisitions. "nous essayons d'ajouter des éléments sociaux au coeur des produits de Google », déclare le PDG en ajoutant : "quand on y pense, c'est relativement évident. Avec votre permission, nous pouvons vous retourner des recommandations plus personnalisées en sachant qui sont vos amis. La qualité du moteur de recherche peut être améliorée.".

A l'instar de Yahoo! Google n'a jamais su répliquer le succès de Facebook sur la Toile sociale. Orkut cherche toujours une audience en dehors du Brésil et de l'Inde. Google Buzz ne fait plus bourdonner les médias et Google Wave se voit distribué en open source. Alors qu'en est-il de ce prétendu prochain réseau baptisé Google ME ? Et quid de ces acquisitions dans le domaine du jeu en ligne ? "Tout le monde est convaincu qu'il y a une sorte de gros projet qui doit être annoncé la semaine prochaine", déclare Eric Schmidt. "Et je peux vous assurer qu'il n'en est rien".

Finalement Google Buzz semble avoir été la première pierre de ce projet en s'inscrivant dans l'ère de la "boite mail sociale". Après avoir été mis à jour en version instantanée, le moteur de recherche pourrait donc lui aussi embarquer de nouveaux outils communautaires.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours