16,7 millions d'abonnés haut-débit en France

le 01/09/2008 à 20:19
16,7 millions d'abonnés haut-débit en France
L'ARCEP a dévoilé ses chiffres prévisionnels sur la part des connexions Internet à haut-débit au second trimestre 2008.

Au 30 juin 2008, l'ARCEP a dénombré 16,7 millions d'abonnés haut-débit contre 14,1 sur la même période l'année dernière. Parmi ces grands surfeurs, 15,875 millions souscrivent à un abonnement ADSL. Cela représente une augmentation de 2,8% (soit 450,000 nouveaux abonnés) par rapport au trimestre précédent.

Les offres dégroupées sont les plus souscrites du marché avec une progression de 198 000 nouvelles ouverture de lignes. Puisque la zone de couverture du dégroupage s'étend de plus en plus, ces offres représentent désormais plus de la moitié des accès haut-débit DSL en France (4,2 millions).

AU 30 juin dernier, on comptait 8,03 millions d'accès rachetés par les opérateurs alternatifs à France Télécom, lesquels sont revendus ensuite aux particuliers ou aux professionnels.

A lire également

L'ARCEP, l'autorité en charge de réguler les Telecom sur le territoire français, vient de publier ses estimations des derniers chiffres de l'Internet à haut débit pour le 4ème trimestre de l'année 2008. 98% de la population française sera couverte avec un taux de pénétration de 55%. Après avoir recueilli plusieurs données auprès des différents fournisseurs d'accès à Internet, l'ARCEP indique qu'au 31 décembre dernier, la France (métropole et DOM) comptait 17 725 millions d'abonnements à Internet haut-débit parmi lesquels 16,825 millions d'abonnements ADSL.

Ces chiffres prévisionnels prennent en compte les accès xDSL, câble, fibre optique, BLR, satellite et wifi et incluent à la fois la clientèle grand public et professionnelle des fournisseurs d'accès à Internet.

Au 31 décembre dernier, l'on aurait dénombré 8,53 millions d'accès soit un million de plus que l'année précédente. Avec 4,9 millions d'accès, le service de dégroupage total est en pôle position et continue sa progression alors que les internautes semblent de moins en moins tentés par une offre de dégroupage partiel. En tout, 75% des Français seraient éligibles au dégroupage et 50% aux offres triple-play.

L'ARCEP a aussi dévoilé quelques estimations sur le déploiement de la fibre optique en France et rappelle que plusieurs FAI se sont engagés dans la mise en place de leur réseau pour un budget total de 2 milliards d'euros. Sur Paris la fibre sera déployée par Free et SFR et passera par les galeries du réseau d'assainissement. Le cablo-opérateur Numéricable a engagé un plan de modernisation de son réseau et France Télécom est présent sur une dizaine d'agglomérations via sa filiale Orange Internet.

Par ailleurs, si la loi de modernisation de l'économie (LME) définit le cadre réglementaire du déploiement de la fibre optique, l'autorité souligne que : "la Commission européenne doit adopter une recommandation sur la régulation du très haut débit (NGA). Le projet de texte est en phase avec la démarche française, qui est la plus avancée à ce jour en Europe".
L'ARCEP, l'autorité de régulation des Telecom, vient de publier son rapport pour le second trimestre de l'année 2009. Concernant la partie Internet, au mois de juin l'on aurait dénombré 19,362 millions d'abonnements à un accès à Internet contre 17,893 millions un an plus tôt. Cela représente une hausse de 8,2%.

L'Internet haut-débit (ADSL, câble et autres technologies) enregistre pour sa part une hausse de 12% sur un an et compte 18,685 millions d'accès contre 16,689 millions en 2008. Alors qu'à la mi-2006, la croissance annuelle des accès haut-débit était de 3 millions, puis de 2,5 millions mi-2008, l'ARCEP observe un nouveau ralentissement à 2 millions d'accès au cours des trois derniers trimestres. Parmi les 17,6 millions de Français abonnés à une souscription ADSL, 44% d'entre eux (soit 7,7 millions) bénéficiaient d'une offre de télévision par ADSL. En comparaison, la télévision par ADSL ne concernait que 5,1 millions de clients à la fin du premier semestre 2008.

La facture moyenne d'un abonnement à Internet haut-débit est de 23,9 euros HT, un chiffre stable depuis deux ans. Au second trimestre 2009, le revenu de l'ensemble des accès à l'internet était de 1,5 milliard d'euros soit une hausse de 8,9% depuis la même période en 2008. Avec 1,3 milliard d'euros, les accès haut-débit représentent 90% de ce revenu. Les accès bas-débit affichent une baisse de 41,1% sur un an et ne comptent plus que pour 18 millions d'euros. Les fournisseurs d'accès à Internet bénéficient d'autres revenus tels que les prestations de services optionnels, l'hébergement de site web ou la publicité sur leur portail ; ces derniers s'élèvent à 116 millions d'euros.

Retrouvez le rapport dans son intégralité ici (PDF).

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours