Microsoft communique un peu plus sur Windows 7

le 28/05/2008 à 21:26
Microsoft communique un peu plus sur Windows 7
Après les rumeurs et diverses spéculations que l'on peut voir sur le Web à propos de Windows 7 (le successeur très attendu de Windows Vista), Microsoft a décidé de communiquer de façon officielle sur le sujet au travers de la conférence "D :All Things Digital" organisée par le Wall Street Journal, Bill Gates et Steve Ballmer.

Le communiqué sur le sujet annonce toutefois la couleur dès son introduction : "il est aujourd'hui trop tôt pour annoncer les détails et caractéristiques de Windows 7, le cycle de développement produit entre deux systèmes d'exploitation étant d'environ 3 ans", les informations données ont donc été assez succinctes.

On retiendra principalement le fait que Windows 7 permettra bien de profiter de façon native d'une interface tactile multipoint : " c'est cette même technologie "multi-touch", ou interface homme-machine naturelle, qui est en oeuvre dans la table interactive Surface, les équipes de développement de Surface et de Windows travaillant en collaboration pour porter les applications de surface sur les PC Windows", précise ainsi le communiqué officiel.

Par ailleurs, on apprend sans réelle surprise que des "morceaux" de Windows Vista se retrouveront bien au coeur de Windows 7 : "Windows 7 s'appuiera sur les investissements à long terme déjà introduits dans Vista, puis affinés pour le SP1 de Vista et pour Windows Server 2008. Les clients et partenaires de Microsoft peuvent donc être assurés que leurs investissements dans Vista seront préservés puisque un des objectifs majeurs de développement de Windows 7 est qu'il devra fonctionner sur les mêmes plateformes matérielles que celles recommandées pour Windows Vista, et que les applications et équipements compatibles avec Windows Vista le seront également avec Windows 7 [...] Le noyau de Windows Vista reste donc au coeur du développement des futures innovations de Windows 7".

A l'heure actuelle, le lancement grand public de Windows 7 reste planifié pour 2010.

A lire également

Avec Live Mesh, dévoilé en avril dernier, Microsoft nous a présenté un service web ambitieux qui a pour vocation de synchroniser les données pour l'ensemble de vos machines, mais aussi d'autres périphériques communicants. A la PDC08, qui s'est déroulée du 27 au 30 octobre 2008, l'équipe en charge de Mesh a annoncé l'ouverture de l'environnement de développement baptisé Live Framework et au travers duquel les éditeurs peuvent publier leurs applications directement sur Mesh.

Clubic s'est entretenu avec Jeff Hansen, directeur général marketing des produits Windows Live, Angus Logan, chef produit de Windows Live et James Senior, spécialiste technique.

Clubic : Combien de personnes travaillent au sein de Live Mesh ?

Jeff Hansen : Spécifiquement sur Live Mesh, il y a environ une centaine de personnes.

Angus Logan : Et puis plus généralement, nous comptons environ 500 personnes au sein de Windows Live.

Jeff Hansen : Au début, l'équipe était assez restreinte puis, ces 18 derniers mois, elle n'a cessé de grandir.

Pourriez-vous rappeler les enjeux de Live Mesh ?

Jeff Hansen : Nous avons conçu Live Mesh autour de deux grands défis. D'un côté, nous voulions trouver un moyen de rassembler tous les contacts de l'utilisateur et leur fournir des outils de partage de données. Puis, il y a les applications. Où puis-je me servir de telle application et de quelle manière puis-je l'utiliser collaborativement ? En avril dernier nous avons dévoilé une version CTP de Live Mesh. Puis, à la PDC nous avons annoncé le Live Framework, c'est-à-dire l'ouverture de la plateforme aux développeurs qui pourront donc créer des applications directement utilisables depuis Mesh.

A ce sujet, vous avez lancé le MeshPack auprès des développeurs, pourriez-vous nous en parler un peu ?

Angus Logan : Le MeshPack comporte quatre applications développées par différentes équipes de Microsoft. Ce sont principalement des jeux, mais chacune d'entre elles met en valeur les possibilités de développement du Live Framework. Certaines de ces applications ont été développées par notre équipe de Boston et le département de Windows Live travaille aussi d'autres projets similaires.

Jeff Hansen : A la PDC nous avons présenté les applications tierces de différents partenaires comme British Airways, BlockBuster ou encore une version spéciale de l'iPlayer de la BBC.

Concrètement, lorsque l'on installe une application tierce, de quelle manière cela se déroule-t-il ?

Angus Logan : Aujourd'hui, dans la version CTP de Live Mesh, nous avons un onglet intitulé "Apps". Pour l'instant, nous ne savons pas encore à quoi ressemblera la version finale, ni quelles applications nous y trouverons. À partir de cet onglet, nous arrivons dans la galerie d'applications disponibles. Prenons l'exemple de Mesh List. Il s'agit d'une simple liste que l'on peut partager avec ses contacts. Avant l'installation, il est possible de définir la manière dont elle communiquera avec son profil, ses amis, son ordinateur et si le flux des activités devra être mis à jour à chaque fois que vous l'utilisez.

Ces applications sont donc automatiquement synchronisées en mode déconnecté ?

James Senior : Oui, tout est automatiquement synchronisé et l'on retrouve un raccourci de cette application directement sur le bureau. L'application tourne toujours dans le Live Framework et peut être codée en Silverlight, Flash ou Java, cela n'a pas d'importance. Par exemple j'ai synchronisé l'application de Blockbuster et les bandes-annonces sont automatiquement mises en cache; je peux donc les lire en mode déconnecté, dans un avion par exemple.

Peut-on envisager un nouveau commerce de solutions Software + Service ? À l'avenir, y aura-t-il une boutique d'applications ?

Jeff Hansen : A court terme, nous attendons des éditeurs qu'ils « meshifient » leurs logiciels afin que ces derniers puissent être utilisés dans Mesh. Par exemple, s'il y a deux logiciels au sein d'une maison, Mesh peut devenir un centre de partage pour les utilisateurs. Pour offrir une telle capacité, les éditeurs pourront, s'ils le souhaitent, faire payer la version Mesh de leur programme. A long terme, nous envisageons effectivement d'ouvrir une boutique dédiée aux applications payantes.

Live Mesh fonctionnera bientôt avec les smartphones sous Windows Mobile 6, envisagez-vous de prendre en charge d'autres téléphones ?

Jeff Hansen : Absolument, nous souhaitons étendre la compatibilité de Live Mesh à autant de smartphones que possible.

Angus Logan : Ceci dit il est possible de développer votre propre outil de synchronisation. Vous êtes sous Symbian ? Pas de problème, nous sommes super ouverts. Tout ce qui communique avec le protocole HTTP peut être intégré à Mesh et il n'y a pas besoin d'être spécifiquement un développeur de .NET.

Jeff Hansen : Notez qu'il existe aussi une version wap de Mesh

Quels autres périphériques peuvent être associés à Live Mesh ?

Jeff Hansen : nous avons des discussions avec plusieurs fabricants de téléphones mais aussi d'imprimantes ou de cadres photo numériques. À vrai dire, les possibilités sont énormes. Il y a ce gars, Amiga, qui a développé un système reliant sa voiture à Mesh. Il l'appelle la MeshMobile. Sa bibliothèque musicale est directement synchronisée entre son ordinateur et sa voiture. Le plus impressionnant, c'est qu'il utilise Live Maps et synchronise toutes les minutes la localisation géographique de sa voiture et partage le tout avec contacts au travers de Mesh !

Dans la mesure où les utilisateurs de Linux bénéficieront de la technologie Silverlight grâce à Moonlight, peut-on envisager qu'un client Mesh soit développé spécifiquement pour ce public de la même manière qu'il existe une version pour Mac OS X ?

Jeff Hansen : Non, il y a pas de projet pour un tel développement.

Microsoft a récemment annoncé la prise en charge de l'OpenID, cela signifie-t-il qu'à l'avenir je pourrais utiliser Live Mesh avec n'importe quel identifiant OpenID ?

Jeff Hansen : Non pour l'instant Live Mesh fonctionne avec les comptes Live ID comme Hotmail, MSN, Live et il est possible d'associer une adresse email personnelle à un compte Live mais l'OpenID ne fait pas vraiment partie de notre stratégie.

Puisque je peux rattacher des ordinateurs Mac à Mesh, me sera-t-il possible à l'avenir de personnaliser l'interface graphique du service web afin d'avoir un bureau virtuel ressemblant plus à Mac OS X qu'à Windows Vista ?

Jeff Hansen : Ce n'est pas sur notre feuille de route actuellement mais il se pourrait que cela soit possible par la suite.

Angus Logan : Nous avons recueilli plein de retours d'utilisateurs au travers de notre communauté Mac. Certains s'interrogent sur l'ergonomie du service et l'on voit bien qu'il y a une différence de prise en main chez ces utilisateurs. Certains disent : « mais pourquoi avez-vous fait cela comme ça ... ? » ou : « ca aurait été mieux si vous aviez fait comme ça... ».

Récemment, la société Good OS LLC a annoncé gOS Cloud, un système basé sur un kernel de Linux compressé démarrant en quelques secondes sur un système directement embarqué au sein d'un navigateur. Pensez-vous qu'à terme Live Mesh - avec ses outils de synchronisation et son utilisation connectée/déconnectée - puisse être une solution pour les netbooks comme mini système d'exploitation ?

Jeff Hansen : Live Mesh est véritablement une solution software + service. Personnellement je ne me vois pas héberger toute mes données sur Internet. Ce qu'il faut réellement c'est faire la part des choses entre le web et le logiciel en prenant le meilleur de chacun.

James Senior : Nous n'aspirons pas à transformer Live Mesh en mini système d'exploitation. Je ne me vois pas utiliser continuellement un navigateur. Les applications installées sur la machine restent beaucoup plus ergonomiques.

Quand est prévu le lancement final de Live Mesh ?

Jeff Hansen : Mesh sera intégré à la famille des produits Live à la fin de la quatrième génération des services [NDLR: Wave 4].

Le service Mesh sera-t-il directement intégré à Windows 7 ?

Jeff Hansen : Non nous ne pensons pas qu'il sera directement intégré au système d'exploitation mais à la sortie de Windows 7 il y aura bien sûr un client compatible.

Je vous remercie

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours