Deux failles dans Safari 3.1 pour Windows

le 27/03/2008 à 21:47
Deux failles dans Safari 3.1 pour Windows
Un chercheur en sécurité informatique d'origine argentine aurait découvert deux failles de sécurité importantes dans le navigateur Web d'Apple : Safari dans sa version Windows. Juan Pablo Lopez Yacubia affirme effectivement que deux vulnérabilités dans Safari 3.1 Windows subsistent.

L'une permettrait de prendre le contrôle à distance du PC ciblé. La seconde permettrait de faire afficher un contenu ou une page autre que celle demandée, sans pour autant en faire mention dans la barre d'adresse. Enfin, pour l'anecdote, on remarquera que dans les termes de la licence de Safari 3.1 Windows Apple interdit, je cite : "d'installer ou d'utiliser plus d'une copie de Safari sur un ordinateur Apple seulement", voilà qui est cocasse pour une version Windows !

A lire également

Apple annonce fièrement cette semaine que la version bêta de son navigateur Safari 3 a été téléchargée plus d'un million de fois en 48 heures. L'arrivée d'un navigateur historiquement lié à Mac OS sur les systèmes d'exploitation de Microsoft a en effet eu un certain retentissement, conduisant de nombreux internautes à télécharger cette première version bêta, histoire de voir ce qu'un Safari Windows pouvait avoir dans le ventre.

De l'avis général, le premier contact ne se révèle pas des plus séduisants. Dans sa version Windows, Safari 3 présente un certain nombre de dysfonctionnements gênants : mauvaise interprétation des feuilles de style, plantages intempestifs, mauvaise prise en charge des plug-ins déjà proposés par Apple. D'autres ont immédiatement entrepris de partir à la chasse aux failles de sécurité, non sans succès, conduisant la firme de Cupertino à publier une première mise à jour de sécurité, Safari 3.01.

Apple a sans doute toutes les raisons de se féliciter de ce score d'un million de téléchargements en 48 heures, pour une simple version bêta. A titre de comparaison, Firefox 1.0 avait enregistré un million de téléchargements en 24 heures après sa sortie, contre plus de deux millions en une journée pour la version 2.0, et nous parlons ici de logiciels finalisés et fonctionnels, contrairement à cette bêta de Safari.

Peut-être aurait-il toutefois mieux valu qu'Apple livre une version plus aboutie de son navigateur, du moins dans la version Windows. Les utilisateurs d'Internet Explorer, Firefox ou Opera qui testent aujourd'hui Safari sous Windows risquent en effet fort de se demander ce que les amateurs lui trouvent et de revenir à leurs premières amours sans chercher à renouveler l'expérience.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours