Les mises à jour Microsoft de mars en ligne

le 12/03/2008 à 23:01
Les mises à jour Microsoft de mars en ligne
Comme chaque second mardi du mois, Microsoft vient de mettre en ligne sa fournée mensuelle de correctifs de sécurité. Ce mois-ci les correctifs sont essentiellement centrés sur la suite bureautique Office dont la version PC profite de diverses mises à jour qualifiées de critiques par Microsoft. Ainsi, des vulnérabilités dans Excel, Outlook ou encore dans les composants Web de la suite Office sont dorénavant corrigées afin d'éviter tout risque d'exécution de code à distance. Parallèlement, Microsoft a mis à jour son filtre de courrier indésirable tout comme la firme propose une nouvelle version de son module de nettoyage des logiciels malveillants. Rendez-vous sur Windows Update pour télécharger ces mises à jour.

Les utilisateurs d'Office 2008 pour Mac profiteront quant à eux de la version 12.0.1, une mise à jour qui revient sur les plantages les plus fréquents rencontrés avec la suite bureautique. Téléchargeable ici, la mise à jour 12.0.1 améliore également les performances de certaines applications et corrige divers bugs de fiabilité.

A lire également

Bête noire de bien des développeurs Web, le navigateur Internet Explorer 6 nous aurait quitté à l'aube du 1er mars 2010, après plus de huit ans de services dont la bonté et la loyauté n'ont cessé d'être controversées. Le vénérable - à défaut d'être vénéré - navigateur a fait l'objet jeudi soir de funérailles en grandes pompes, hébergées dans une galerie d'art de Denver, Colorado. Entre autres nombreux témoignages de sympathie, les orphelins IE7 et IE8 ont reçu une couronne de fleur envoyée par un certain Microsoft.

Die IE6, die !

Promis, la rédaction n'a pas (encore) forcé sur la boisson. L'annonce de ces funérailles, bien évidemment fantaisistes, nous vient d'un collectif d'artistes de Denver, qui à sa façon a décidé de souligner l'obsolescence de la version 6 d'Internet Explorer en organisant cet événement symbolique.

« Internet Explorer Six, résident de l'InterWeb depuis plus de huit ans, est décédé au matin du 1er mars 2010 à Mountain View, Californie, suite à un accident de travail survenu dans les locaux de Google. Internet Explorer Six, connu de ses amis et de sa famille sous le nom "IE6", laisse derrière lui son fils, Internet Explorer Sept, et son petit-fils, Internet Explorer Huit », écrivent les organisateurs.

Ces funérailles burlesques font suite à la virulente campagne de dénigrement dont fait l'objet IE6 sur le Web. Sortie en 2001, la version 6 du navigateur de Microsoft est encore aujourd'hui utilisée par près de 20% des internautes, ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes aux éditeurs de sites et services en ligne. IE6 n'est en effet plus conforme aux standards actuels du Web, et ne gère que très approximativement certaines technologies récentes. En pratique, les développeurs qui veulent que leurs pages s'affichent correctement sous IE6 sont bien souvent obligés d'opérer certaines modifications (au niveau des feuilles de style notamment) qui lui sont exclusivement réservées.

En août dernier, plusieurs dizaines de sites et services s'étaient réunis pour inaugurer une campagne baptisée "IE6 No More", visant à accélérer sa disparition. Depuis, Google a annoncé que certains de ses services tels que Google Docs ou YouTube ne sauraient bientôt plus s'afficher correctement sous IE6.

Partout, on invite donc les internautes à abandonner le vieillissant IE6 au profit d'une version plus récente (IE7, IE8) ou à se tourner vers un navigateur alternatif (Firefox, Chrome, Safari, Opera, etc.), mais les vieilles carnes ont la vie dure, c'est bien connu. Une bonne partie des internautes qui aujourd'hui encore utilisent IE6 le font sur leur lieu de travail, en entreprise, où les mises à jour de logiciel ne peuvent se faire que dans le cadre de migrations informatiques générales.

En attendant que le problème IE6 soit réglé, les internautes sont conviés à se recueillir sur le tombeau virtuel que constitue le site IE6Funeral et pourquoi pas à y laisser un message de condoléances. Sur la carte qui accompagne la couronne de fleurs envoyées pour les funérailles, Microsoft invite pour sa part les nostalgiques à se tourner vers l'avenir, incarné par l'arrière petit-fils d'IE6, IE9, au sujet duquel de nouvelles informations devraient être dévoilées mi-mars, à l'occasion de l'événement "Mix" de Las Vegas.
Si Microsoft publie traditionnellement ses correctifs de sécurité par lots, chaque deuxième mardi du mois, il arrive qu'il déroge à cette règle implicite pour combler une faille particulièrement problématique. C'est ce que s'apprête à faire l'éditeur, qui vient d'annoncer la publication imminente d'une mise à jour destinée à son navigateur, Internet Explorer.

Elle vient corriger une faille de type O day, déjà utilisée dans des attaques, qui épargnait IE8 mais concernait les versions 6 et 7 du logiciel. L'existence de cette faille avait été rendue publique le 9 mars dernier, quelques heures seulement après que Microsoft eut livré sa fournée mensuelle de mises à jour.

Dans la foulée de ce correctif exceptionnel, Microsoft proposera d'autres rustine dont la mise en ligne était initialement prévue pour le 13 avril prochain. L'éditeur indique ainsi corriger neuf autres failles de sécurité de moindre importance. Ici, les versions 6, 7 et 8 d'Internet Explorer sont concernées.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours