Le P2P légal

le 22/12/2005 à 13:04
Le P2P légal
Enfin de bonnes résolutions, hier, contre toute attente, les députés légalisent l'échange de fichiers légaux (et non pas illégaux) via le P2P.

Les mesures visant tout bonnement à supprimer tous échanges légaux ou illégaux de fichiers , qui réprimendent les fautifs de manière très répréhensible, soit 300 000 € d'amende et 3 ans de prison, ne sont pour le moment pas abandonnées et seront discutées cet après-midi.

Mais on peut esperer que cela soit définitivement abandonner après l'avancé d'hier soir. Ou en tout cas, touver un compromis entre le gratuit, le téléchargement payant légal et les grands cons.. euh majors de l'industrie du disque qui veulent aller à l'encontre des internautes, des nouvelles technologies, sans vouloir s'adapter mais plutôt appliquer des lois répréssives. Ce qui est, et c'est un euphémisme, a mon sens, une réélle atteinte à la liberté.

. Article dans le figaro

à noter que vous pouvez signer cette pétition :

. le site d'EUCD

A lire également

Qtrax, qui devait initialement voir le jour fin 2006, est présenté comme un ambitieux service permettant à tout un chacun de télécharger gratuitement et légalement de la musique au moyen d'un réseau de type peer-to-peer. Après de longs mois d'attente, Qtrax est aujourd'hui prêt à prendre son envol, du moins sous la forme d'une version bêta. Le catalogue de ce service qui se veut parfaitement légal afficherait 25 millions de titres, soit quatre fois plus que chez Apple et son iTunes Store, en vertu d'accords passés avec les principales maisons de disque du marché. A première vue, Qtrax réunit tous les arguments nécessaires pour ringardiser le téléchargement illégal.

En pratique, le tableau risque de se révéler nettement moins idyllique, à commencer par le catalogue. Les quatre grandes majors du disque que sont Universal, Warner, EMI et Sony BMG ont en effet démenti avoir passé un accord avec Qtrax. Faute de contrat, ce dernier risque donc d'éprouver quelques difficultés à se constituer un catalogue de 25 millions de titres.

Contrairement aux services de diffusion de musique en ligne tels que Deezer ou le récent Musiline lancé par Orange et Lagardère, Qtrax ambitionne de permettre le téléchargement définitif, gratuit et légal des morceaux. La publicité s'impose alors comme la contrepartie logique pour rémunérer les ayants droits. D'après les retours des quelques utilisateurs ayant pu accéder à cette première bêta, il semblerait toutefois que le système Qtrax impose d'importantes restrictions d'usage, à commencer par l'obligation d'écouter les titres téléchargés au sein du lecteur intégré à l'application, Songbird.

En attendant que des publicités soient intégrées directement aux morceaux téléchargés via Qtrak, forcer l'utilisation du lecteur intégré à l'application permettrait au service d'en gérer la diffusion. Dans un premier temps réservé à Windows, Qtrax devrait profiter dès le mois de mars prochain d'une version Mac OS, promet la firme sur son site. Puis devraient venir l'export des morceaux vers un baladeur MP3, y compris les iPod d'Apple. Pour garantir la juste rémunération des ayants droits, Qtrax devra intégrer à ses morceaux un système de gestion des droits numériques (DRM) qui ne sera pas celui d'Apple, mais la firme assure que son système sera tout de même fonctionnel sur iPod.

Si l'intégration de publicités aux morceaux parait une contrepartie inévitable dès lors qu'on parle de téléchargement et non de simple diffusion en streaming, le consommateur adhèrera-t-il à ce modèle contraignant ?
Les artistes, parents pauvres des débats qui entourent la protection du droit d'auteur sur Internet ? Alors que députés, associations de consommateurs et maisons de disque polémiquent autour du projet de loi "Création et Internet", 52 artistes de tous bords politiques entrent dans le débat, et signent dans le Journal du dimanche une tribune appelant à la lutte contre le téléchargement illégal. Ce faisant, ils manifestent un soutien explicite au projet de loi Hadopi voulu par Nicolas Sarkozy et Christine Albanel.

"Nous sommes inquiets, très inquiets. La France a créé les droits d'auteur. La France adore la culture. La France aime aussi beaucoup l'Internet haut débit et, à outrance, les téléchargements de musique ou de films", rappellent les signataires, au nombre desquels Francis Cabrel, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman, Diam's, M Pokora, Keren Ann, Charles Aznavour ou Bob Sinclar. "Internet nous fait partager le monde. On ne peut que s'en réjouir. Mais ne soyons pas hypocrites. Aujourd'hui, de bonnes âmes essaient de faire croire que la liberté de tout faire, donc de faire tout et n'importe quoi sur Internet est un droit de l'homme que rien ne saurait contrarier sauf à tomber dans une forme de dictature préhistorique. Eh bien non!".

"La création, les métiers qui y sont liés, notre activité sont plus que fragilisés, mis en péril, par la déferlante des échanges d'oeuvres sans autorisation ni rémunération des artistes et des autres ayants droit", poursuivent-ils. S'ils admettent que les mentalités et les modes de consommation évoluent avec l'essor d'Internet, ou qu'il est nécessaire de défendre l'interopérabilité, ils refusent que l'on puisse piller impunément leurs oeuvres.

"Notre bonheur est de chanter ou de jouer et nous voulons que demain d'autres que nous aient la chance que nous avons eue hier. Le projet de loi, proposé par la ministre de la Culture, issu de la mission menée à l'automne dernier par Denis Olivennes, nous donne de très bonnes cartes pour qu'Internet, la culture et la création soient réconciliés. Nous le soutenons", concluent-ils.Liste des signataires : Etienne Daho, Christophe Maé, Kery James, Sinik, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman, Jenifer, Stanislas, Raphaël, M Pokora, Keren Ann, Thomas Dutronc, Eddy Mitchell, Isabelle Boulay, Maxime Le Forestier, Martin Solveig, Marc Lavoine, Calogero, Gérard Darmon, Pascal Obispo, Jacob Devarrieux, Elie Seimoun, Alain Bashung, Bernard Lavilliers, Rachid Taha, Bob Sinclar, Psy4delarime, Abd Al Malik, Anis, André Manoukian, Charles Aznavour, Alain Souchon, Mademoiselle K, Soprano, Arthur H, BB Brunes, Liane Foly, Emmanuelle Seigner, Ridan, Renan Luce, Zita Swoon, Johnny Hallyday, Empyr, Kenza Farah, Shine, Camaro, Diam's, Renaud, Romane Cerda, Cali et la Grande Sophie.

Commentaires

Ecrire
kronemburg
le 23/12/2005 à 08:49
kronemburg
Je tombe sur le *** ^^
Ouai bon ensuite, je pense quand même pas qu'on va pouvoir avoir tout gratuit non-plus, ce ne serait pas raisonnable !
Et puis s'il n'y a plus de sport...
Kro kro kro kronemburg
Carssou
le 23/12/2005 à 10:12
Carssou
Au premier abort, on se dit génial, après ony réfléchis et on se demande comment vont faire les boites de jeux vidéos alors que déjà pas mal d'entre elles mettent la clé sous la porte, comment vont faire les artistes qui déjà galèrent avec la sacem... Enfin bref, je ne sais pas quoi en penser
Bzh
le 23/12/2005 à 11:04
Bzh
Moi, je reste tout de même dubitatif !!!

Par contre, soulagé de savoir que je vais pouvoir télécharger en TOUTE légalité la dernière version de mon OS préféré !!!!

Bye, en merci pour la news...
XTremTourist
le 23/12/2005 à 15:12
XTremTourist
tand ton vers je te servirai a boire
tand ton cul je t enculerai !!!

franchement bonne ou mauvaise resolution qui peux le dire. avec la Mal honnet heu pardon les major de l'industrie du disque mieux vaux ce méffier de ce qui vas arriver (comme sony et sont rootkit a l epok)
Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours