Lancement de Yahoo Buzz, sur le modèle de Digg

le 27/02/2008 à 21:12
Lancement de Yahoo Buzz, sur le modèle de Digg
Objet d'une OPA de la part de Microsoft, Yahoo ne cesse de multiplier les acquisitions et les lancements de service. Dernier en date : Yahoo Buzz, un service de soumission et d'évaluation d'actualités, dont une version de test, uniquement anglophone, a été ouverte mardi par le portail américain. Fonctionnant sur le modèle du célèbre site Digg, Yahoo Buzz permet aux internautes de voter ("buzzer") pour les actualités de leur choix. Les informations plébiscitées par les utilisateurs seront progressivement mises en avant, jusqu'à pouvoir intégrer la page d'accueil générale du portail, promet Yahoo, qui fait miroiter à ses abonnés la possibilité "d'influencer directement ce que voient des millions de personnes".

Les webmasters connaissaient le "digg effect" : un soudain afflux de trafic, pouvant se traduire par des dizaines de milliers de visites inattendues en quelque heures, suite au passage sur la page d'accueil de Digg. Alors que l'on comptait 136,6 millions de visiteurs sur les différents sites de Yahoo pour les seuls Etats-Unis en décembre 2007, le "Yahoo effect" risque d'être particulièrement apprécié !

Les votes des internautes ne sont toutefois pas le seul critère pris en compte puisque Yahoo explique s'appuyer également sur le nombre de recherches effectuées, sur un thème donné, par l'intermédiaire de son moteur de recherche. Yahoo Buzz ne permet pas encore aux internautes de soumettre leurs propres contenus, et se limite à l'heure actuelle aux sites d'actualité qui sont déjà référencés sur le portail.

A lire également

Après avoir mis à contribution les internautes dans Yahoo Answers ou s'être offert le site de partage de signets Del.icio.us, le groupe américain Yahoo vient de lancer officiellement Yahoo Buzz, un service ouvert sous forme de bêta test depuis le mois de février.

Fonctionnant sur le modèle du célèbre site Digg.com, Yahoo Buzz permet aux internautes de voter ("buzzer") pour les actualités de leur choix. Les informations plébiscitées par les utilisateurs sont progressivement mises en avant, jusqu'à intégrer la page d'accueil générale du portail, promet Yahoo, qui fait miroiter à ses abonnés la possibilité "d'influencer directement ce que voient des millions de personnes".

Décliné en France par Fuzz, Scoopeo ou encore Blogasty, ce type de portail collaboratif intéressait également le puissant Google. Fin juillet, une rumeur évoquait en effet un possible rachat du pionnier Digg.com pour près de 200 millions de dollars...

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours