Microsoft ouvre les binaires de ses formats Office

le 18/02/2008 à 22:13
Microsoft ouvre les binaires de ses formats Office
Bien qu'il ait échoué dans sa première tentative en septembre dernier, Microsoft ne désespère pas de faire ratifier son format de fichiers Office Open XML auprès de l'organisation internationale de standardisation (ISO). Pour convaincre les plus réticents de son ouverture d'esprit et répondre aux attentes de certains éditeurs, Microsoft vient de publier les spécifications de ses principaux formats de fichier bureautiques propriétaires, du .doc de Word au .ppt de Powerpoint en passant par le .xls d'Excel.

Publiées dans le cadre du programme Open Specification Promise (OSP), ces données techniques n'étaient auparavant accessibles que sur demande. Selon les termes de la licence OSP, les développeurs devraient donc pouvoir s'appuyer sur ces informations pour rendre leurs applications compatibles avec ces formats de fichiers, ou pour établir des convertisseurs, sans qu'il leur soit nécessaire de s'acquitter d'une quelconque redevance.

La question des anciens formats propriétaires de Microsoft avait été l'un des points d'achoppement lors de l'examen du projet de norme par l'ISO. L'Association Française de normalisation (Afnor) avait ainsi exprimé le désir de voir le format Open XML scindé en deux normes distinctes : une première, recouvrant le coeur du format, et une seconde, destinée à tous les corollaires tels que, justement, l'intégration des formats binaires issus des précédentes déclinaisons de la suite Office. En ouvrant ces derniers, Microsoft contourne donc l'un des obstacles qui freinent l'accès d'Open XML à la norme ISO. Plusieurs commentaires publiés sur le blog de Brian Jones, en charge de la question des formats au sein de la division Office, signalent toutefois le caractère incomplet des documentations publiées le 15 février dernier.

A lire également

Après avoir annoncé récemment l'ouverture des formats de fichiers Office, voir Microsoft ouvre les binaires de ses formats Office, Microsoft poursuit ses efforts afin de promouvoir une meilleure interopérabilité. Le groupe vient d'annoncer, par le biais d'une conférence téléphonique animée entre autre par Steve Ballmer et Ray Ozzie, de nouveaux efforts visant à garantir une interopérabilité toujours plus large. Ainsi, le CEO de Microsoft a indiqué que le premier axe de cette nouvelle stratégie était de permettre l'ouverture, la transparence et l'accès à l'ensemble des produits à diffusion large via une documentation de l'ensemble des protocoles auparavant considérés par Microsoft comme secret industriel. Le terme produit à diffusion large caractérise ici Microsoft Windows Vista, Microsoft Office, Microsoft SQL, Microsoft Exchange et Microsoft Sharepoint.

Un accès aux secrets industriels de Microsoft

A travers ce premier axe, Microsoft va permettre un accès libre et gratuit à l'ensemble de la documentation des protocoles ou API. Dès demain, le groupe va mettre en ligne sur son site MSDN près de 30 000 pages de documentation technique précédemment disponibles uniquement sous la forme d'accord d'échange de secret industriel. La portée de ces documentations n'est pas encore connue de manière précise : on ne sait par exemple pas si le format de fichiers NTFS est concerné. En revanche le protocole Windows Live Hotmail n'est pour l'instant pas concerné mais rendez-vous au Mix 2008 pour des annonces Windows Live.

... sans licence, royalties... pour le monde du logiciel libre

Concrètement, les développeurs issus du monde du logiciel libre, auront un accès gratuit et entier à ces documents et Microsoft s'engage à ne pas faire valoir ses brevets. Les sociétés développant des logiciels commerciaux pourront également accéder à ces documents mais seront soumises à une licence spécifique, licence accordée de manière non discriminante par Microsoft. Bernard Ourganglian, directeur technique et sécurité de Microsoft France nous a ainsi donné quelques exemples de ce que cette nouvelle ouverture sous tend : dans le cadre du développement d'un logiciel de messagerie, celui-ci pourra dorénavant interagir avec Microsoft Exchange alors que la documentation des protocoles Active Directory va permettre à un serveur Samba de répliquer ses données sur un domaine Active Directory.

Vers une plus grande portabilité des documents dans Office

Deuxième axe de cette annonce, la portabilité des documents. En la matière, Microsoft annonce la mise en place d'un système de plug-ins dans sa suite bureautique Office pour permettre la sauvegarde des documents sous un format autre que l'Open XML avec la possibilité de définir le nouveau format comme format par défaut. Seront concernées par cette nouvelle API les applications Word, Excel et PowerPoint de la suite Office 2007. Seul Office 2007 profitera en effet de cette nouvelle API via son prochain Service Pack 2.

Et la promotion tous azimuts de l'interopérabilité Open Source

A travers son annonce, Microsoft veut remettre sur le devant de la scène son ouverture vis à vis des communautés Open Source avec la mise en place de diverses initiatives pour la création de plugfest ou interopfest afin que les développeurs puissent tester l'interopérabilité effective des protocoles documentés par Microsoft. La firme de Redmond s'apprête également à lancer un forum sur l'interopérabilité afin d'ouvrir le plus largement possible les discussions et favoriser ainsi la coopération des différentes communautés de l'industrie.

Vers des logiciels Microsoft en Open Source ?

Nous avons profité de notre conversation avec Bernard Ourghanlian pour interroger ce dernier sur les implications de ces annonces autour des développements futurs de Microsoft. Est-ce un signe de l'arrivée prochaine de logiciels Open Source chez le géant des logiciels ?

Bernard Ourghanlian : Des logiciels Open Source Microsoft, il y en a déjà un certain nombre notamment sur MSDN. Cependant ce ne sont pas des logiciels à diffusion large. Et en la matière, ce n'est toujours pas la direction de notre groupe pour le moment. Aujourd'hui il y a deux modèles de logiciels : l'open source et les logiciels commerciaux. Il faut créer des ponts entre ces mondes pour que le consommateur trouve les solutions répondant à ses besoins. Il faut être capable d'échanger des documents ou protocoles sans contraintes exagérées.

Une annonce pour satisfaire la Commission Européenne ?

Bernard Ourghanlian : Cet accord va plus loin que ce que nous a demandé la Commission : on couvre non seulement l'Europe mais surtout le monde entier. Par ailleurs, alors que les objections de la Commission concernent le domaine des serveurs, nous adressons ici deux environnements : serveurs bien sûr mais aussi poste de travail. Je ne sais pas comment la Commission Européenne va réagir à cette annonce. On espère que ça sera accueilli favorablement. Il n'y a aucun accord spécifique avec la Commission Européenne lié à cette annonce.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours