Première visite PHP 6

le 05/02/2008 à 22:18
Première visite PHP 6
Note de l'auteur :

Pour le salon Linux, j'ai regardé de plus près PHP 6 pour préparer ma conférence sur cette nouvelle frontière qui devrait s'ouvrir dans l'année. J'ai rassemblé plusieurs informations intéressantes rassemblées durant la préparation de cette session dans un premier article consacré à la future version : les premiers contacts sont très prometteurs en termes de vitesse d'exécution.

L'enregistrement de la conférence sera mis en ligne d'ici les prochains jours. Mais les slides sont déjà accessibles. Et en français.

- PHP 6 : ca marche et ca va vite !
- snaps
- lib icu
- Conférences Nexen.net

A lire également

Le recueil des adresses IP a bien commencé. Comme on pouvait s'en douter, la société en charge du filtrage et de la collecte des informations sur les téléchargeurs s'est mise au travail. Pour preuve, le forum officiel d'eMule, explique que 6 serveurs seraient utilisés par l'entreprise Trident Media Guard pour enregistrer les adresses IP.

Malgré tout le tact du spécialiste en serveurs eDonkey qui emploie le conditionnel, il demeure facile de retracer ces adresses IP. Après visite sur le site whois, on se rend très vite compte que les adresses des serveurs appartiennent bel et bien à la société française TMG, mandatée par l'Hadopi. Ces serveurs ayant les adresses IP de 85.159.236.252 à 85.159.236.254 puis de 85.159.232.81 à 85.159.232.83 ont donc été lancés afin de recueillir des informations sur ceux qui téléchargent du contenu illégalement.

Comme première parade, eMule effectue quelques recommandations comme "les éviter et de n'utiliser que les serveurs référencés dans la liste Peerates, qui sont 100% dignes de confiance. TOUS les autres serveurs, à 1 ou 2 exceptions, appartiennent à des sociétés capables de payer des centaines d'euros tous les mois pour mettre en ligne des serveurs eDonkey." Ambiance.

Ces faux clients eMule se révèlent être 4 sondes eDonkey en activité dont "le range est 193.107.240.0/22 (les ip sur lesquelles les sondes tournent sont 193.107.240.1 à 4)". Ces adresses permettent alors de savoir quels contenus sont ainsi tracés. Numerama explique que l'on y trouve des albums de musique de toutes générations comme les Black Eyed Peas, Michael Jackson, Dalida, Depeche Mode, Diam's, Daniel Lavoie ou encore Daft Punk. Côté films et séries TV, Heroes et Inglourious Basterds seraient visés.

La méthode que certains pourraient qualifier "d'à la truelle" peut signifier que la société chargée du filtrage en est à des phases de tests afin de tâter le terrain. Preuve aussi que la mise en place d'Hadopi et de la riposte graduée se fait sentir. Prévus pour fin avril ou fin juin, les premiers e-mails d'avertissement devraient bientôt être envoyés. Peut être même pour le 21 juin, jour de la fête de la musique…

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours