Linux : le noyau 2.6.24 est disponible

le 25/01/2008 à 19:36
Linux : le noyau 2.6.24 est disponible
Le noyau 2.6.24 pour les systèmes Linux est désormais disponible. Cette nouvelle version intègre notamment de nouveaux pilotes la prise en charge de l'ensemble des puces WiFi Intel, Ralink, ADMtek et Broadcom. On trouve aussi des optimisations pour réduire la fragmentation de la mémoire (notamment pour les machines qui reboot rarement). Une flopée de nouveaux pilotes est également intégrée (graphique, SATA, son, USB, Bluetooth...). Notons aussi les optimisations liées au CFS. Pour procéder au téléchargement de cette nouvelle mouture, il suffit de cliquer sur le lien suivant :

- Télécharger le kernel Linux 2.6.24
- Voir la liste complète des changements

A lire également

Une nouvelle révision de la distribution stable Debian GNU/Linux "Etch" a été publiée il y a quelques jours. Pour la première fois dans l'histoire de Debian une mise à jour de la branche stable ajoute le support de nouveaux matériels. En plus du cumul des habituelles mises à jours de sécurité et des correctifs de bugs, cette nouvelle version propose effectivement le noyau 2.6.24 en remplacement du vieillissant 2.6.18 ainsi que de nouveaux pilotes pour le serveur graphique Xorg.

La mise en place de ce noyau plus récent est automatiquement proposée pendant une nouvelle installation si du matériel n'est pas supporté par l'ancien, ce dernier demeurant le noyau standard. Du côté du serveur graphique, de nouvelles puces sont prises en charge et les configurations multi-écrans sont désormais gérées en standard.

Estampillée Debian GNU/Linux 4.0r4, "Etch-et-demi" est disponible en téléchargement depuis l'outil de mise à jour de la distribution, les CD d'installation devraient suivre sous peu sur la fiche adéquate de notre logithèque. Le communiqué de Debian, détaillant le matériel supporté, les paquets mis à jour et les correctifs de sécurité peut-être consulté à cette adresse.

Enfin, "Lenny", l'actuelle version testing se prépare quant à elle à passer dans la branche stable. La distribution est gelée, ce qui signifie que les 20 000 paquets logiciels qui la composent vont rester dans leur version actuelle jusqu'à sa sortie et que les 2 000 développeurs ont quelques semaines pour se concentrer sur leur validation et sur d'éventuelles corrections de bugs. Debian 5.0 est attendue au cours du mois de septembre.
En attendant la version finale, dont la sortie est toujours prévue pour le 30 octobre prochain, les impatients pourront se faire une première idée des nouveautés intégrés à Ubuntu 8.10 en téléchargeant la première version bêta mise à disposition par les développeurs. Après six moutures alpha, Ubuntu 8.10 bêta 1 marque donc un nouveau pas vers la finalisation de ce célèbre système d'exploitation libre et gratuit. Comme toujours, on rappellera qu'une version bêta ne doit être installée qu'à des fins de test, et ne doit pas être utilisée comme environnement de travail quotidien.

Au menu d'Ubuntu 8.10 - nom de code Intrepid Ibex, soit bouquetin intrépide dans la langue de Molière, on trouve comme principale nouveauté l'intégration de l'environnement graphique Gnome 2.24, récemment finalisé. Rappelons que celui-ci introduit entre autres choses un nouveau client de messagerie, Empathy, compatible avec des protocoles tels que Jabber, Google Talk, Windows Live Messenger ou le Bonjour d'Apple. Le gestionnaire X.org passe quant à lui en version 7.4, et offre désormais une prise en charge améliorée des périphériques branchés à chaud.

Le noyau 2.6.27, qui corrige un grand nombre de bugs inaugure une fonction permettant de restaurer le dernier état fonctionnel connu, est également de la partie. Le gestionnaire Network Manager passe en version 0.7 et prend désormais en charge les modems analogiques (PPP) aussi bien que les modems ADSL (PPPoE) et 3G. Une nouvelle fonction permet en outre d'ouvrir facilement une session invitée, aux fonctions et aux accès limités, permettant à un autre utilisateur de lire rapidement son courrier électronique ou de surfer sur le web.

La liste complète des nouveautés pourra être consultée, en anglais, via ce lien. On y trouvera par ailleurs le détail des quelques problèmes de fonctionnement déjà identifiés. Notons que les distributions Kubuntu et Xubuntu 8.10 bêta 1, avec lesquelles Gnome est respectivement remplacé par KDE et XFCE, sont également disponibles.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours