France Telecom : objectifs 2007 en hausse

le 25/10/2007 à 20:16
France Telecom : objectifs 2007 en hausse
France Telecom a publié jeudi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au troisième trimestre 2007, le groupe français a réalisé un chiffre d'affaires de 13,5 milliards d'euros, en hausse de 3,5% par rapport à la même période en 2006 à base comparable. Sur les neuf premiers mois de l'année 2007, le CA du groupe a atteint 39,4 milliards d'euros, soit une progression de 2,5% sur un an.

Par ailleurs, la marge brute opérationnelle (MBO) de l'opérateur historique français s'établit à 5 milliards d'euros sur le troisième trimestre, soit une hausse de 4,3% en données historiques et de 5,1% à base comparable. Sur les neuf premiers mois de l'année, ce chiffre est de 14,5 milliards d'euros, soit une progression de 2,6% en données historiques et de 3% à base comparable par rapport à 2006.

"Les chiffres annoncés aujourd'hui traduisent la très bonne performance du groupe et reflètent le dynamisme de l'ensemble de ses activités sur la quasi-totalité de ses marchés [...] La France affiche une bonne performance tenant, notamment, à une excellente saison estivale et à la poursuite du développement du haut débit, sur le marché résidentiel, mais aussi mobile. Quant à l'activité Entreprises, elle enregistre ce trimestre une croissance de 2,3% sur un marché en pleine mutation", a souligné Didier Lombard, président de France Telecom, dans un communiqué.

Dans ces conditions, le groupe a révisé à la hausse son objectif de génération de cash flow organique, de 6,8 à 7,5 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2007.

Parallèlement à la publication de ses résultats, France Telecom a déclaré avoir "mis sous séquestre" un montant de 755 millions d'euros suite à l'arrêt rendu, la semaine dernière, par la Cour de justice des communautés européennes. L'Etat français se doit désormais d'appliquer une décision de la Commission européenne prise l'été 2004, soit la récupération, auprès de France Telecom, d'aides accordées entre 1994 et 2002. L'opérateur a décidé de placer une somme conséquente, dans l'attente de la décision définitive sur le fond, mais rappelle contester la décision d'août 2004 devant le Tribunal de première instance à Luxembourg.

A lire également

Le groupe France Telecom a publié aujourd'hui ses résultats pour le premier semestre 2008. Bien que son bénéfice net semestriel soit en baisse de 19,1% à 2,675 milliards d'euros, il dépasse les attentes des analystes qui tablaient sur 2,22 milliards d'euros. Le groupe subit l'alourdissement des impôts sur les sociétés et précise qu'en termes comparables son résultat net est en hausse de 4,4%.

Dans son communiqué France Telecom met également en avant sa réussite sur d'autres objectifs financiers. Ainsi son chiffre d'affaire enregistre une hausse de 1,5% au cours des six premiers mois de l'année à 26,3 milliards d'euros, dépassant de nouveau les attentes du marché. Sa marge brute opérationnelle (MBO) atteint quant à elle 9,675 milliards d'euros, enregistrant une hausse stable de 36,8% par rapport au premier semestre 2007. Enfin, le groupe poursuit son désendettement et passe de 42,1 milliards d'euros au 30 juin 2007 à 38,2 milliards cette année.

En France le groupe résiste au contexte difficile : croissance en berne, augmentation des impôts sur les sociétés et nouvelle législation sur la tarification des centres d'appels. L'opérateur historique s'est développé dans le secteur de l'Internet, fort de 7,84 millions d'abonnées à l'ADSL grand public (hausse de 19,1% en un an), de 5,7 millions de clients aux services de Voix sur IP (61% de plus en un an) et d'1,54 million d'abonnés aux services de TV numérique par ADSL (76% de plus). De bons résultats qui viennent compenser le recul constaté sur les services téléphoniques classiques. Du côté de la téléphonie mobile enfin, Orange totalise 24,315 millions de clients.

France Telecom poursuit sa progression dans le monde avec l'acquisition du fournisseur d'accès espagnol Ya.com et une croissance soutenue dans les pays émergents (en progression de 11,2% à base comparable au premier semestre) et totalise 113,8 millions d'abonnés à la téléphonie mobile et 12,2 millions d'abonnés à l'internet haut débit tout autour de la planète. Néanmoins, le groupe a annoncé récemment qu'il abandonnait le rachat du groupe TeliaSonera, largement implanté dans le nord de l'Europe.

Dans ce contexte, l'opérateur a confirmé ses objectifs financiers pour l'exercice 2008 et compte maintenir son taux de MBO ainsi que son taux d'investissement à environ 13% du chiffre d'affaires. Ces bonnes nouvelles ont été accueillies positivement par le marché, le titre prenant près de 2 % ce matin. Enfin, le groupe a annoncé la distribution d'un acompte sur dividende de 0,60 euro par action.
Le groupe France Telecom a présenté mercredi des résultats supérieurs aux objectifs pour l'année 2007. Le groupe français a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de près de 53 milliards d'euros au 31 décembre, soit une progression à base comparable de 2,8% sur un an, de 3,6% sur le seul 4ème trimestre.

Par ailleurs, la marge brute opérationnelle (MBO) du groupe à la marque Orange (mobile et internet) s'établit à 19,1 milliards d'euros sur l'année, soit une hausse de 3,4% à base comparable. De plus, le groupe a généré un cash flow de 7,8 milliards d'euros en 2007, un résultat supérieur aux objectifs révisés à la hausse l'automne dernier.

Quant au résultat net de l'opérateur historique français, il affiche "en termes comparables, après neutralisation des principaux éléments non récurrents", 4,6 milliards d'euros en 2007 contre 3,7 milliards l'année précédente. Enfin, le ratio dette nette/MBO s'établit désormais à 1,99 pour une dette nette à fin 2007 de 38 milliards d'euros, un chiffre atteint "avec un an d'avance".

Pour 2008, dans un contexte "de croissance modérée des principaux marchés d'Europe occidentale et de maintien d'une évolution favorable des marchés à fort potentiel de croissance", le groupe France Telecom table sur un cash-flow organique supérieur à 7,8 milliards d'euros et maintient son taux d'investissement à environ 13% de son CA. Au printemps, le groupe proposera lors de l'assemblée générale des actionnaires un dividende de 1,30 euro par action au titre de 2007.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours