Ouverture du site

le 16/11/2002 à 19:27
Ouverture du site
Ouverture du site !

Inscrivez-vous par milliers :). Vous n'allez pas le regretter !
Pour l'instant, tout à l'aire de bien fonctionner, en revanche, à la moindre 404 ou erreur, veuillez m'en avertir par mail.

De plus, reste encore beaucoup de tuto à écrire, ce qui est long croyez moi, mais ne vous inquiétez pas, tout sera bientôt là :)

Bon PHP à tous !

A lire également

C'est officiel depuis hier, l'association des Utilisateurs de MySQL ont lancé leur site internet en version officiel.

- Le MySQL User Group.FR lance son site Internet
C'est aujourd'hui que s'ouvre en Suède le procès du site de partage de fichiers torrents The Pirate Bay. Les fondateurs du site, Fredrik Neij, Gottfrid Svartholm Warg, Peter Sunde Kolmisoppi et Carl Lundström, sont accusés d'avoir aidé des millions de gens à partager illégalement des films, de la musique et des jeux vidéo sur Internet. Chacun risque jusqu'à deux ans de prison et une amende de 143 529 dollars.

Face à The Pirate Bay nous retrouvons tous les acteurs majeurs de l'industrie culturelle, à savoir Warner Bros, MGM, Columbia Pictures Industries, Fox Films, Sony BMG, Universal, et EMI qui demandent 14,3 millions de dollars de dommages et intérêts.

L'affaire fut initiée par l'IFPI (la fédération internationale de l'industrie phonographique) qui déposa plainte en février 2008 après que la police ait confisqué 180 serveurs en mai 2006. A l'occasion d'une conférence de presse, John Kennedy, président de l'IFPI déclare : "ces charges criminelles à l'encontre de Pirate Bay visent à protéger les créateurs de ceux qui violent leurs droits et les privent de leur revenus".

Les membres de Pirate Bay affirment de leur côté qu'ils n'hébergent aucun contenu, et en ce sens, respectent les lois en vigueur en Suède. Interrogé au sujet de l'amende, Peter Sunde affirme : "ils peuvent réclamer plusieurs millions ou plusieurs milliards, cela n'a pas d'importance. Nous ne sommes pas riches et n'avons pas l'argent pour payer. Ils n'auront pas un centime". M. Sunde explique que les revenus générés par la publicité et les dons sont directement reversés dans les frais de maintenance du site Internet.

Pour retrouver tous les détails de ce procès, rendez-vous trial.piratebay.org (site fréquemment saturé). Plusieurs internautes Français suivent aussi le procès pendant 13 jours sur Twitter.

Commentaires

Ecrire

Ecrire un message

Votre message vient d'être créé avec succès.
LoadingChargement en cours